Eni en perte nette au T1 mais l'opérationnel bat le consensus

vendredi 29 avril 2016 10h40
 

MILAN, 29 avril (Reuters) - Eni a publié vendredi un résultat d'exploitation trimestriel supérieur aux prévisions mais le groupe pétrolier et gazier italien a enregistré une perte nette en raison de la chute des cours pétroliers et d'une charge passée sur sa participation dans Saipem, déconsolidé cette année.

Le bénéfice d'exploitation ajusté a chuté de 95% à 73 millions d'euros mais dépasse largement le consensus des analystes, qui était de 22 millions.

La perte nette atteint 792 millions d'euros, contre un bénéfice de 832 millions d'euros un an auparavant.

"Globalement, les résultats opérationnels et financiers du groupe nous autorisent à confirmer les objectifs de 2016", a dit l'administrateur délégué, Claudio Descalzi, faisant référence à une réduction de 20% de l'investissement et à un ratio d'endettement de moins de 0,3.

Les "majors" pétrolières tentent de s'adapter au marasme du marché en diminuant leurs investissements, en supprimant des emplois et en reportant certains gros projets.

"C'est une bonne série de résultats, surtout au vu des conditions défavorables du secteur pour ce qui concerne la prospection et la production", note le courtier ICBPI dans une note.

BP, Total ou encore Statoil ont surpris les analystes cette semaine en dépassant les consensus, grâce à des programmes d'ampleur de réduction des coûts et à la résistance de leurs activités de raffinage, de négoce et de pétrochimie.

Le groupe public italien, dont le gisement gazier géant de Zohr, en Egypte, doit démarrer sa production en 2017, a précisé que sa production de pétrole et de gaz avait augmenté de 3,4% au premier trimestre. Il a confirmé que sa production sur l'ensemble de cette année serait sans doute du même ordre qu'en 2015.

L'action perdait 0,14% à 14,38 euros à 8h40 GMT en Bourse de Milan, tandis que l'indice sectoriel européen cédait 0,78%. (Stephen Jewkes, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)