RBS - Perte accrue au T1 à £968 millions

vendredi 29 avril 2016 08h47
 

LONDRES, 29 avril (Reuters) - Royal Bank of Scotland a fait état vendredi d'une aggravation de ses pertes au premier trimestre sous l'effet de la baisse de ses revenus, de coûts de restructuration toujours très lourds et de la lenteur de ses cessions d'actifs.

La banque a enregistré une perte de 968 millions de livres sterling (1,24 milliard d'euros), plus du double de celle de 459 millions de livres accusée un an auparavant et légèrement supérieure aux 957 millions attendus en moyenne par le consensus de 10 analystes réalisé par la banque elle-même.

Le produit net bancaire a chuté de 13% à 3,06 milliards de livres.

La perte a aussi été alourdie par un versement exceptionnel de 1,2 milliard de livres à l'Etat afin de pouvoir renouer avec le versement d'un dividende et par des coûts de restructuration de 238 millions de livres.

Ces derniers incluent des coûts croissants liés à la cession de son réseau de banque de détail Williams & Glyn, dont RBS a dit qu'elle pourrait ne pas parvenir à la mener à bien avant la fin 2017, date-butoir pourtant imposée par le régulateur.

La banque a dit s'attendre à ce que les coûts de restructuration dépassent un milliard de livres cette année mais a confirmé son objectif d'une réduction de ses coûts de 800 millions de livres sur l'exercice.

RBS, qui fut brièvement la première banque mondiale en termes de bilan, a passé les huit dernières années à réduire ses coûts et à se restructurer après le plan de sauvetage de 45 milliards de livres dont elle a bénéficié en 2008.

Elle reste contrôlée à hauteur de 73% par l'Etat et n'a pas dégagé de bénéfice annuel depuis 2007. (Andrew MacAskill et Lawrence White, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)