LEAD 1-Technip améliore ses marges malgré la pression de ses clients

jeudi 28 avril 2016 07h26
 

(Actualisé avec précisions)

PARIS, 28 avril (Reuters) - Technip a amélioré sa rentabilité au premier trimestre 2016 malgré des conditions de marchés toujours difficiles, grâce à ses économies et à son pôle au Subsea (infrastructures sous-marines), et a confirmé ses objectifs annuels.

Le spécialiste des équipements pétroliers et gaziers vise toujours pour le Subsea un chiffre d'affaires ajusté compris entre 4,7 et 5,0 milliards d'euros et un résultat opérationnel courant ajusté de 640 à 680 millions en 2016.

Dans sa division Onshore/offshore, il continue de tabler sur un chiffre d'affaires ajusté de 5,7 à 6,0 milliards d'euros et sur un résultat opérationnel courant ajusté compris entre 240 et 280 millions.

Pénalisé par la chute des prix du brut, Technip a fait savoir que sa vision du marché restait inchangée et que ses clients continuaient "plus que jamais à privilégier la réduction de leurs investissements et de leurs coûts à des niveaux largement en dessous de ceux de 2014", ce qui se traduit par le report, voire l'annulation, de nombreux projets.

Le PDG, Thierry Pilenko, a toutefois souligné dans un communiqué que le groupe constatait "un intérêt persistant à travers le monde pour investir ou modifier et moderniser des unités dans l'Aval".

L'Amont présentera "moins de résilience", avec des travaux d'avant-projet qui devraient s'accélérer dès la fin 2016 jusqu'en 2017, "même si (Technip)pourrait voir des opportunités sur quelques développements stratégiques", a-t-il ajouté.

Le groupe a fait état d'une réduction de 11% de ses frais commerciaux, administratifs et généraux au premier trimestre et s'est dit en ligne avec son objectif d'économies d'un milliard d'euros d'ici à la fin 2017 (par rapport à 2014).

Hors exceptionnels, il a enregistré au premier trimestre un résultat net de 145,4 millions d'euros (+34,6%), un résultat opérationnel courant ajusté de 236,6 millions (+37,8%) et un chiffre d'affaires ajusté de 2,76 milliards (-4,2%), le taux de marge opérationnelle courante ajusté ressortant ainsi à 8,6% contre 6,0% un an plus tôt.   Suite...