BOURSE-Nicox bondit, de bonnes nouvelles attendues en 2016 (actualisé)

vendredi 15 avril 2016 16h57
 

PARIS, 15 avril (Reuters) - L'action Nicox fait un bond vendredi après-midi à la Bourse de Paris et dans des volumes étoffés après un début de séance en nette baisse, la perspective de bonnes nouvelles cette année pour plusieurs produits du groupe éclipsant l'accentuation de sa perte d'exploitation en 2015.

A 16h40, le titre de la société spécialisée en ophtalmologie s'adjuge 10,36% à 8,20 euros dans des volumes atteignant 3,7 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. La valeur s'inscrit comme la deuxième plus forte hausse de l'indice CAC Mid & Small (-0,54%).

Après sa perte en matinée, le titre a effectué un rebond sur ses moyennes mobiles à 50 et à 200 jours, atteignant 8,79 euros en séance, à son plus haut niveau depuis début janvier.

"La perte a déçu mais le marché a finalement pris en compte le fait que 2016 pourrait conduire à d'importants changements dans le groupe", commente un analyse sous couvert d'anonymat, en soulignant que graphiquement le cours de Nicox a opéré un vif rebond.

Un autre expert pense que "certains investisseurs souhaitent jouer l'obtention d'une potentielle revue prioritaire auprès de la FDA pour AC-170 (collyre pour le traitement du prurit oculaire, NDLR), la société ayant précisé qu'elle compte faire sa demande au tout début de ce deuxième trimestre".

Nicox a indiqué qu'un dossier de demande l'autorisation de mise sur le marché du AC-170 serait déposé au deuxième trimestre auprès des autorités sanitaires américaines (FDA). Et il a ajouté que la FDA devrait faire connaître en juillet sa décision concernant une demande de mise sur le marché du latanoprostène bunod, collyre utilisé pour traiter le glaucome.

"Compte tenu des plans pour nos activités commerciales en Europe, nous prévoyons une année 2016 synonyme de développement et de transformation significatifs pour Nicox", déclare le PDG du groupe Michele Garufi, cité dans le communiqué de résultats.

Le groupe a fait état d'un chiffre d'affaires à 10 millions d'euros en 2015, contre 6,0 million un an plus tôt, à la faveur de l'acquisition de Doliage en France et aux lancements de nouveaux produits. Mais sa perte d'exploitation est passée à 28,9 millions d'euros contre 21,6 millions en 2014.

  Suite...