Cameron reconnaît avoir mal géré l'affaire des "Panama papers"

samedi 9 avril 2016 12h40
 

LONDRES, 9 avril (Reuters) - David Cameron a reconnu samedi qu'il aurait dû mieux gérer les révélations sur les arrangements fiscaux de sa famille et a promis de retenir la leçon après avoir été fragilisé dans l'affaire des "Panama papers".

Après quatre déclarations différentes en quatre jours, le Premier ministre britannique a fini par admettre jeudi soir à la télévision qu'il avait bien détenu une participation dans une société offshore créée dans un paradis fiscal par son père Ian, aujourd'hui décédé.

"Bon, la semaine n'a pas été formidable", a-t-il dit samedi à Londres lors du forum de printemps de son Parti conservateur. "Je sais que j'aurais dû et pu mieux gérer cela, je sais qu'il y a des enseignements à tirer et je le ferai", a-t-il poursuivi.

Il est peu probable, malgré les appels en ce sens, que l'affaire le pousse à la démission. Mais l'affaire fragilise Cameron en pleine campagne sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l'Union européenne que les électeurs trancheront par référendum le 23 juin. (William James et Paul Sandle; Henri-Pierre André pour le service français)