BOURSE-Barry Callebaut en forte hausse après ses ventes du S1

mercredi 6 avril 2016 10h30
 

ZURICH, 6 avril (Reuters) - Le titre Barry Callebaut gagnait près de 9% environ une heure et demie après l'ouverture de la Bourse de Zurich mercredi après que le groupe chocolatier suisse a fait état d'une hausse un peu plus marquée que prévu de son chiffre d'affaires du premier semestre 2015-2016.

L'entreprise, qui fournit essentiellement du chocolat et des produits du cacao à d'autres professionnels, comme par exemple Nestlé, Hershey et Unilever, a également dit qu'il allait concentrer ses efforts sur le chocolat fin et autres produits spécialisés dégageant une rentabilité plus élevée.

Vers 08h25 GMT, l'action prenait 8,77% à 1.116 francs suisses, affichant de loin la plus forte hausse de l'indice Stoxx 600.

Cela permet à la valeur de passer dans le vert depuis le début de l'année, avec désormais un gain de plus de 2% par rapport au dernier cours de 2015.

Barry Callebaut a annoncé une progression de 5,6%, à 3,42 milliards de francs suisses (3,1 milliards d'euros), de son chiffre d'affaires du premier semestre, clos le 29 février, de l'exercice 2015-2016.

Le bénéfice net a reculé de 18,5%, à 107,9 millions de francs. Les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne un chiffre d'affaires de 3,36 milliards de francs et un bénéfice de 108 millions.

"Notre résultat est le reflet de l'impact négatif prévu d'un marché du cacao atone et d'un significatif effet de change négatif", déclare Antoine de Saint-Affrique, directeur général de Barry Callebaut, cité dans un communiqué.

Le groupe a par ailleurs réaffirmé ses objectifs à moyen terme, revus à la baisse en novembre, portant notamment sur une croissance annuelle de ses ventes comprise entre 4% et 6%.

Lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes, Antoine de Saint-Affrique a précisé que Barry Callebaut visait des acquisitions ciblées dans le haut de gamme, tout en ajoutant que le groupe allait continuer de tailler dans des contrats cacao non rentables.

"La bonne performance de nos activité chocolats et chocolats fins nous offre la possibilité de commencer à gérer notre portefeuillle de manière proactive. C'est ce que nous faisons", a-t-il dit. (Brenna Hughes Neghaiwi, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)