Next prévoit que 2016 sera l'année la plus difficile depuis 2008

jeudi 24 mars 2016 08h53
 

LONDRES, 24 mars (Reuters) - Next a dégagé un bénéfice annuel en hausse de 5%, un peu supérieur à son objectif, mais a prévenu que 2016 pourrait être son année la plus difficile depuis 2008, anticipant une conjoncture économique plus rude.

L'enseigne britannique, qui gère plus de 500 boutiques d'habillement en Grande-Bretagne et en Irlande, environ 200 boutiques pour l'essentiel franchisées ailleurs, ainsi que le catalogue Directory et des services en ligne, a annoncé jeudi un bénéfice imposable de 821,3 millions de livres (1,04 milliard d'euros) sur l'exercice clos en janvier 2016.

Next avait dit attendre un bénéfice de l'ordre de 817 millions de livres contre 782 milliards dégagés sur l'exercice 2014-2015.

Pour son chiffre d'affaires de 2016-2017, Next projette une fourchette de -1% à +4% de variation, alors qu'il anticipait auparavant une croissance de 1% à 6%.

Le C.A. de 2015-2016 a été de 4,15 milliards de livres, tandis que le dividende a été augmenté de 5,3% à 158 pence.

"L'année qui se présente pourrait bien être la plus difficile que nous ayions connue depuis 2008", a dit Next.

Next domine l'habillement en Grande-Bretagne depuis une dizaine d'années mais il a fait moins bien que prévu lors des fêtes de fin d'année, évoquant une météo exceptionnellement clémente, des problèmes de stocks et une concurrence en ligne accrue.

L'action, qui a perdu 10% ces six derniers mois, a terminé à 6.650 pence mercredi, valorisant l'entreprise à plus de 10 milliards de livres.

(James Davey, Wilfrid Exbrayat pour le service français)