La chimie française prudente après la consolidation de 2015

mardi 22 mars 2016 10h00
 

* Croissance de 0,9% en volume en 2015-UIC

* Solde de la balance commerciale à 7,3 milliards d'euros

* Hausse de 1,6% des exportations, à 55,6 milliards d'euros

* Croissance en volume attendue à 1% en 2016

par Noëlle Mennella

PARIS, 22 mars (Reuters) - L'industrie chimique française se montre prudente pour 2016 après avoir été sauvée en 2015 par les performances de la production de ses spécialités, alors que toutes ses autres activités ont été à la peine.

Au total, le secteur a enregistré l'an dernier une croissance de 0,9% de ses ventes en volume, après les progressions de 2,8% engrangées tant en 2013 qu'en 2014.

Les spécialités chimiques (peintures, vernis) affichent une augmentation de leur volume de 9,9% quand la chimie minérale (gaz industriels, produits minéraux) et à -2,7%, la chimie organique (produits de base, matières plastiques) à -1,6% et les savons-parfums-produits d'entretien à -2,7%.

"En 2013 et en 2014, nous avons connu des croissances supérieures aux croissances moyennes de long terme. On s'attendait malgré des facteurs favorables, comme la baisse du prix des matières premières, à ce que 2015 soit une année de consolidation et c'est bien ce qui s'est passé", a déclaré à Reuters Philippe Goebel, président de l'Union des industries chimiques (UIC).   Suite...