MBDA s'attend à un repli des commandes en 2016

jeudi 17 mars 2016 10h33
 

PARIS, 17 mars (Reuters) - Le constructeur européen de missiles MBDA compte dépasser le seuil des trois milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2016, même si les prises de commandes devraient être en repli par rapport à l'année 2015, marquée par des contrats emblématiques à l'export.

MBDA a engrangé pour 5,2 milliards d'euros de commandes l'an passé, contre 4,1 milliards en 2014, notamment après avoir fourni les missiles équipant les 48 avions de combat Rafale de Dassault Aviation vendus en 2015 à l'Egypte et au Qatar.

Le groupe espère bénéficier cette année de la signature, attendue de longue date, d'un contrat de 36 Rafale en Inde, et a repris les discussions avec des industriels turcs, en vue d'une "coopération" dans la défense aérienne, a déclaré son PDG, Antoine Bouvier, lors d'une conférence de presse.

"Les discussions sont en cours", a-t-il dit. "2016 nous dira s'il y a ou pas une possibilité de converger sur nos objectifs, les besoins du client turc et les objectifs de coopération."

La Turquie avait annulé en novembre 2015 un appel d'offres de système de missiles de longue portée, évalué à 3,4 milliards de dollars, dont l'attribution à la Chine avait inquiété les alliés d'Ankara à l'Otan.

Le pays avait laissé fin février la porte ouverte à la reprise de discussions avec les participants de cet appel d'offres, parmi lesquels Eurosam, détenu par MBDA et Thales, et l'américain Raytheon.

Le processus a été remis à plat et les discussions portent cette fois sur le développement d'une capacité de défense élargie (combinant aussi des capacités contre des cibles aériennes et des missiles de croisière et balistiques) à la fois pour mener à bien des programmes et préparer de nouveaux produits, a expliqué Antoine Bouvier.

A fin 2015, MBDA affiche un carnet de commandes en forte hausse à 15,1 milliards d'euros contre 12,6 milliards fin 2014, tandis que son chiffre d'affaires a progressé à 2,9 milliards d'euros en 2015 contre 2,4 milliards en 2014.

MBDA a pour principaux actionnaires Airbus Group et le britannique BAE Systems (avec 37,5% du capital chacun), l'italien Finmeccanica détenant le solde.

Airbus Group a réaffirmé fin février être prêt à monter au capital de MBDA si l'occasion se présentait. (Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)