Interparfums-La rentabilité grimpe, le dividende relevé de 25%

lundi 14 mars 2016 08h18
 

PARIS, 14 mars (Reuters) - Interparfums a vu sa marge opérationnelle atteindre 14% en 2015, dépassant ses propres anticipations grâce à la progression du dollar face à l'euro, et dit s'attendre à une rentabilité aux alentours de 12% à 13% en 2016.

Le concepteur de parfums sous licence a été porté l'an dernier par la forte croissance de Jimmy Choo et de Montblanc, ses deux premières marques, dont les solides performances ont compensé l'échec commercial de Karl Lagerfeld et les reculs de Van Cleef (Richemont ) et Lanvin.

Son résultat opérationnel a grimpé 46% à 45,8 millions d'euros, sur un chiffre d'affaires de 327,4 millions (+10%).

Dans un environnement économique mondial incertain, Interparfums dit envisager l'année 2016 avec "prudence mais confiance".

Pour 2016, il confirme viser un chiffre d'affaires de 340 millions d'euros, grâce à une poursuite de la dynamique de Montblanc, sa première marque, et au lancement d'un premier parfum féminin pour Coach, attendu en septembre.

"Notre bon début d'année nous permet de confirmer notre objectif de chiffre d'affaires", souligne son PDG, Philippe Benacin, dans un communiqué.

Interparfums, qui entend allouer à ses marques un budget de marketing et de publicité d'environ 80 millions en 2016, dit miser sur une marge opérationnelle comprise entre 12% et 13% en 2016, sur la base d'une parité euro-dollar comprise entre 1,10 et 1,15.

Le bénéfice net part du groupe progresse de 25% à 29,2 millions d'euros et le dividende proposé est porté à 0,50 euro par action, en hausse de 25% par rapport à l'an dernier, compte tenu de l'attribution d'actions gratuites effectuée en juin 2015.

Une nouvelle attribution gratuite d'actions aura lieu en juin 2016, pour la 17e année consécutive. (Pascale Denis, édité par Julien Ponthus)