GESTION-Axa IM veut améliorer sa profitabilité après une année record

jeudi 10 mars 2016 12h51
 

PARIS, 10 mars (Reuters) - Axa Investment Managers souhaite continuer de mettre en oeuvre sa stratégie de développement à l'international et auprès de la clientèle tiers et améliorer sa profitabilité à l'avenir après avoir enregistré en 2015 un exercice record en termes de collecte et d'encours.

L'an dernier, la filiale de gestion d'actifs de l'assureur Axa a vu ses encours atteindre 669 milliards d'euros (+7%) grâce à une collecte nette de 42 milliards, soit un bond des souscriptions de 120% par rapport à 2014, fort notamment de 12,5 milliards d'euros de collecte sur les clients tiers (hors joint-ventures).

Le résultat opérationnel a augmenté de 11%, à 234 millions d'euros, grâce notamment à une attention maintenue sur le contrôle des coûts, et le coefficient d'exploitation (rapport entre le coût d'exploitation et les revenus) est tombé à 68,8%, contre 69,9% en 2014 et 72% en 2013.

"On a gagné 200 nouveaux clients en 2015 (...) C'est une année qui démontre bien que nous avons mis en oeuvre la stratégie que l'on a présentée fin 2013", a déclaré jeudi lors d'une conférence de presse Andrea Rossi, directeur général d'AXA IM.

Lancé dans un développement géographique plus mondial, Axa IM avait indiqué l'an dernier souhaiter devenir un acteur global.

"En regardant 2016, on ne va pas changer la stratégie, on va continuer notre exécution de la mise en oeuvre de cette stratégie", a expliqué Andrea Rossi.

"On va continuer à innover et à délivrer de la bonne performance de nos investissements (...) On va continuer et j'espère accélérer en termes de croissance aux Etats-Unis et en Asie (...) et enfin on va continuer à offrir des services innovants", a-t-il précisé.

Selon le dirigeant, Axa IM, qui est bien positionné en Europe, doit se développer dans les marchés en plus forte croissance pour grandir.

La société de gestion veut ainsi poursuivre sa croissance aux Etats-Unis, en Scandinavie, au Japon et en Chine, tout en souhaitant également se développer en Amérique latine (Chili, Pérou et Colombie) à partir du Mexique.   Suite...