Deux ans après, Malaysia Airlines peine à se remettre

lundi 7 mars 2016 14h13
 

par Siva Govindasamy et Praveen Menon

SINGAPOUR/KUALA LUMPUR, 7 mars (Reuters) - Malaysia Airlines peine à se relever des deux catastrophes aériennes successives qui ont dégradé son image il y a deux ans et le plan de restructuration mis en oeuvre ne suffit pas à rassurer quant à l'avenir du groupe à moyen et long termes.

La perte de deux Boeing 777 en mars et juillet 2014 a contraint l'Etat malaisien à renflouer la compagnie déjà déficitaire, moyennant une lourde restructuration. Un tiers du personnel a été licencié, certaines lignes long-courrier moins profitables ont été abandonnées et les Boeing 777-200 sont restés au sol.

Ces efforts, accompagnés de la baisse des prix du pétrole, ont permis au groupe d'envisager un retour à des bénéfices pour 2018, l'année même où le contrat de trois ans du directeur général du groupe, Christoph Müller, spécialiste en redressement d'entreprises, se finit.

Certains analystes contestent cependant la choix de la compagnie d'un modèle économique réduit, privilégiant les vols régionaux, et pensent qu'elle pourrait pâtir de la concurrence d'autres compagnies en Asie du Sud-Est.

La stratégie de long terme du groupe pose notamment question face à la concurrence de Singapore Airlines et Garuda Indonesia, surtout s'il continue de couper dans les effectifs de ses pilotes, ingénieurs et responsables intermédiaires.

"A part les coupes d'emplois, la réduction de la flotte et la renégociation des contrats fournisseurs, il semblerait que personne n'ait de vision quant à ce à quoi ressemblera la compagnie d'ici dix ans", a dit Shukor Yusof, fondateur de la société de conseil Endau Analytics, en Malaisie.

Malaysia Airlines était en difficulté avant 2014, avec des coûts élevés et des retours bas, mais ses problèmes ont été accentués en mars de cette année-là, quand un avion de la compagnie opérant la liaison MH370 de Kuala Lumpur à Pékin a disparu avec 239 personnes à bord.

En juillet 2014, le vol MH17 a été abattu au-dessus de l'est de l'Ukraine par un missile sol-air, tuant les 298 passagers à bord.   Suite...