LEAD 1-France-Immatriculations solides en septembre, pas d'effet VW

jeudi 1 octobre 2015 10h11
 

(Actualisé avec commentaire et précisions)

PARIS, 1er octobre (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France sont restées très vigoureuses en septembre, notamment pour les marques étrangères, la crise Volkswagen n'ayant pas encore eu d'impact sur le marché automobile français.

Il s'est immatriculé le mois dernier 164.774 voitures neuves dans l'Hexagone, soit une progression de 9,1% en données brutes comme en données corrigées des jours ouvrables (CJO).

Les marques étrangères ont tiré leur épingle du jeu, avec une hausse moyenne de 15,2% sur le mois tandis que PSA Peugeot Citroën a progressé de 4% et le groupe Renault de 4,9%.

Le groupe Volkwagen a vu ses immatriculations bondir de 12,6% en septembre.

François Roudier, porte-parole du CCFA, a souligné que l'impact de la crise que traverse VW n'était "pas perceptible", les voitures immatriculées en septembre ayant toutes été commandées avant que l'affaire n'éclate.

"Les Français avaient beaucoup progressé avec le renouvellement de leurs petits modèles", commente de son côté Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile. "Le rééquilibrage prend fin et ils se trouvent maintenant à leur niveau traditionnel sur le marché français."

"Quant à un effet VW, s'il doit y en avoir un, il se verra plutôt sur les prochains mois", ajoute-t-il.

Ce mois vigoureux porte la progression du marché automobile français depuis le début de l'année à +6,3% en données brutes (+5,7% en données CJO), contre respectivement +5,9% et +5,3% le mois précédent.   Suite...