BOURSE-Zodiac chute de 20% après l'avertissement sur ses résultats (actualisé)

mercredi 16 septembre 2015 12h31
 

PARIS, 16 septembre (Reuters) - Zodiac Aerospace plonge mercredi matin à la Bourse de Paris après avoir prévenu que son résultat opérationnel courant 2014-2015 serait "significativement" impacté par les retards de livraison de ses sièges d'avions, un effet qui se fera aussi sentir en 2015-2016.

L'action s'effondre de 22,41% à 21,825 euros à 12h10, plus forte baisse de l'indice SBF 120 en hausse, lui, de 0,87%. Le titre, qui accuse sa plus forte baisse en une seule séance depuis 1987, a perdu 37% depuis un record inscrit en mars.

L'équipementier aéronautique a indiqué mardi soir que son résultat opérationnel courant devrait être en baisse de l'ordre de 40% par rapport aux 549,9 millions d'euros de 2013-2014 en raison des retards de livraison de ses sièges.

Zodiac, qui fournit notamment Airbus et Boeing , estime en outre que la résorption de surcoûts opérationnels liés à ces retards devrait avoir un impact négatif d'environ cinq points de marge en 2014-2015 et se poursuivra encore lors de l'exercice en cours.

"C'est une prévision très vague et nos estimations pour l'exercice 2016 sont clairement potentiellement fausses", souligne dans une note JPMorgan, qui a abaissé sa recommandation à "sous-pondérer" au lieu de "neutre", avec un objectif de cours ramené de 29 à 23 euros.

L'objectif précédemment annoncé par Zodiac de remédier totalement aux problèmes liés aux sièges au cours de l'exercice 2015-2016 ne lui avait jamais semblé très crédible.

Kepler Cheuvreux a de son côté réduit sa recommandation à "alléger", avec un objectif de cours de 24 euros au lieu de 31 euros, tandis que Natixis a réduit le sien de 31 à 28 euros, avec une recommandation maintenue à "neutre".

Zodiac avait dit en juin douter de ses capacités à atteindre son objectif de résultat opérationnel courant annuel en raison des coûts liés à la résorption des retards de livraison de sièges. (Raphaël Bloch et Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)