July 31, 2015 / 8:31 AM / 2 years ago

BOURSE-Des publications peu rassurantes plombent les parapétrolières

3 MINUTES DE LECTURE

PARIS, 31 juillet (Reuters) - Les actions Vallourec et Maurel & Prom sont pénalisées vendredi matin à la Bourse de Paris par la publication de résultats jugés peu rassurants dans un environnement marqué par la faiblesse des cours du pétrole, que beaucoup d'analystes ne voient pas remonter à court terme.

A 10h20, Vallourec lâche 6,01% à 15,015 euros, et accuse la plus forte baisse du SBF 120, pendant que Maurel & Prom cède 0,98% à 5,775 euros. Au même instant, le SBF 120 avance de 0,12%.

"On sent que l'environnement ne s'améliore pas, et même que la situation continue de se dégrader", résume un vendeur actions en poste à Paris.

Vallourec a publié jeudi une perte au titre du premier semestre 2015, le groupe continuant de subir la dégradation des marchés pétroliers et gaziers, et a annoncé que ces conditions difficiles devraient continuer d'affecter ses performances au second semestre.

Les cours du baril de Brent (-0,83% à 52,87 dollars) sont tombés sous les 53 dollars le baril, contre près de 70 dollars début mai et 115 dollars en juin 2014.

Graphique du secteur parapétrolier européen comparé aux cours du pétrole:

bit.ly/1JV0qeK

Plombé par le recul de près de 50% des cours du pétrole, Maurel & Prom a d'ailleurs fait état jeudi d'un recul de 47% de son chiffre d'affaires semestriel à 157,8 millions d'euros.

Le groupe a dit poursuivre son programme de réduction des coûts, avec un plein effet attendu au cours du second semestre. (Le communiqué: bit.ly/1JUUtP0)

En revanche, le titre CGG gagne 3,7% à 4,598 euros, soutenu par des rachats de ventes à découvert à la faveur d'une publication moins mauvaise qu'attendu, malgré sa perte opérationnelle au titre du deuxième trimestre.

Le spécialiste français des services et équipements géophysiques a également annoncé son intention d'accentuer ses baisses d'investissements.

"Ce n'est pas vraiment la même activité que les autres (Vallourec et Maurel & Prom, NDLR). Je n'ai pas l'impression que les chiffres soient aussi mauvais que ce que l'on pouvait craindre (...) La société s'adapte à environnement clairement difficile et pour lequel on manque de visibilité", explique un vendeur actions parisien, soulignant des rachats de "shorts".

Le niveau de ventes à découvert, ou "shorts", correspondant aux titres qu'un investisseur ne détient pas encore mais qu'il emprunte en anticipant la baisse de la valeur, est très élevé sur CGG.

Ainsi, selon Markit, le niveau de titres CGG empruntés par les investisseurs atteint 10% du nombre total d'actions en circulation. A titre de comparaison, ce ratio est en moyenne de 1,7% pour le CAC 40 et il atteint 15,9% dans le cas de Vallourec. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below