BOURSE-Vallourec chute lourdement, pénalisé par le manque de visibilité

jeudi 30 avril 2015 09h58
 

PARIS, 30 avril (Reuters) - L'action Vallourec chute lourdement jeudi à la Bourse de Paris, où le fabricant de tubes sans soudure en acier accuse sa plus forte baisse depuis près de trois ans et le recul le plus marqué du SBF 120 , le marché s'inquiétant du manque de visibilité sur la valeur.

A 9h50, le titre plonge de 16,75% à 19,265 euros, soit sa plus forte baisse depuis mai 2012, dans des volumes d'échanges représentant déjà 1,7 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. Au même instant, l'indice SBF 120 perd 0,97% dans des volumes équivalant à 31% de leur moyenne journalière habituelle.

Vallourec a annoncé mercredi une perte nette au titre du premier trimestre 2015, le groupe continuant de subir la dégradation des marchés pétroliers, et a dévoilé des mesures de réduction de coûts qui devraient le conduire à supprimer 2.000 postes supplémentaires à l'horizon 2017.

"Après cette publication, on se dit que l'on n'a aucune visibilité à court terme et on voit mal la situation s'améliorer dans un avenir proche", commente un trader en poste à Paris.

Société générale a abaissé sa recommandation sur la valeur de "conserver" à "vendre" et a ramené son objectif de cours de 22 à 17 euros.

"Vallourec ne voit aucun signe de stabilisation du marché et est particulièrement prudent sur le deuxième trimestre", souligne dans sa note le broker, qui se dit surpris par l'ampleur de la baisse des résultats sur les trois premiers mois de l'année.

Le groupe a enregistré au premier trimestre une perte nette de 76 millions d'euros (contre un bénéfice de 56 millions), un résultat brut d'exploitation (RBE) de 53 millions (-73,0%) et un chiffre d'affaires de 1.052 millions (-17,2%).

Crédit suissse, neutre sur la valeur avec un objectif de cours rapporté de 25,50 à 23 euros anticipe de son côté de nouvelles baisses importantes des résultats.

L'intermédiaire juge pour l'instant le dossier risqué compte tenu, notamment, du manque de visibilité sur un éventuel rebond de l'activité.

Les mesures annoncées mercredi doivent permettre à Vallourec d'atteindre les objectifs d'économies de son plan de compétitivité Valens, à savoir 350 millions d'euros sur la base de coûts 2014 avec un effet en année pleine en 2017.

Vallourec a en outre indiqué que, malgré une génération de trésorerie disponible probablement négative au premier semestre, il continuait de viser un cash-flow disponible positif sur l'ensemble de 2015. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Benjamin Mallet)