France-La gestion passive prend le dessus au T1-EuroPerformance

jeudi 23 avril 2015 16h14
 

PARIS, 23 avril (Reuters) - La gestion collective française a vu ses encours croître de 74,23 milliards d'euros au premier trimestre pour retrouver leur niveau de mi-2011, la période ayant été marquée par l'attrait de la gestion passive qui a pris le dessus sur la gestion active, a indiqué jeudi EuroPerformance.

Les chiffres compilés par l'agence spécialisée dans la mesure de l'analyse de la performance des fonds d'investissement européens font état de 838,5 milliards d'euros d'actifs gérés par les gestions de droit français fin mars, en hausse de 9,7% par rapport à fin 2014.

Les gérants ont profité d'un effet marché de +53,8 milliards d'euros sur la période et par une collecte nette de 22 milliards, soutenus par le plan d'achats massifs de titres sur les marchés de la Banque centrale européenne et par des résultats d'entreprises meilleurs qu'attendu.

Malgré des taux courts négatifs, les fonds de Trésorerie ont enregistré leur démarrage le plus fort depuis trois ans avec une collecte de 14,98 milliards d'euros, grâce aux gestions aux maturités les plus longues.

"Sans conteste, ce début d'année aura vu les ETFs (Exchange Traded Funds) prendre le dessus sur la gestion active, réalisant des scores de collecte très étoffés", remarque également EuroPerformance dans un communiqué.

Toutes classes d'actifs confondues, les ETFs ont ainsi réalisé un "formidable" début d'année avec un peu plus de 5,1 milliards d'euros de collecte, dont près de 3,6 milliards sur la classe actions et 1,7 milliard dans les obligations.

Ces chiffres sont à comparer aux 4,1 milliards d'euros de rachats dans la gestion active spécialisée dans les actions et au 1,8 milliard d'euros de souscriptions allouées à la gestion active obligataire.

* LE POINT sur la gestion d'actifs en France (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)