BOURSE-Euronext au plus haut, des analystes confiants avec la BCE

vendredi 10 avril 2015 10h42
 

PARIS, 10 avril (Reuters) - L'action Euronext signe un nouveau plus haut jeudi matin à la Bourse de Paris depuis son retour sur le marché l'an dernier, l'opérateur boursier profitant de la confiance accrue de certains analystes nourrie notamment par les effets des mesures prises par la Banque centrale européenne (BCE).

A 10h25, le titre gagne 3,31% à 40,445 euros après avoir atteint 40,80 euros, au plus haut depuis son retour en Bourse en juin 2014 à un prix de 20 euros par action. Au même moment, l'indice SBF 120 grimpe de 0,22%.

"Nous continuons d'être positif sur Euronext malgré la forte hausse de l'action", écrit ING dans une note dans laquelle le broker réitère son conseil à l'achat sur le titre avec un objectif de cours relevé de 35 à 46,20 euros.

Depuis le début de l'année, l'action Euronext affiche un gain de 51% portant à 2,83 milliards la capitalisation boursière du groupe, contre +22% pour le SBF 120.

Pour ING mais aussi pour Credit suisse, qui a initié mercredi la couverture de la valeur avec un conseil à "surperformance" et un objectif de cours de 45,50 euros, Euronext permet de "jouer" en Bourse le programme d'assouplissement quantitatif (QE) lancé fin janvier par la Banque centrale européenne (BCE) pour tenter de relancer le crédit et l'activité en zone euro.

ING souligne les effets de la politique monétaire sur l'activité de l'opérateur, dont le volume quotidien moyen a progressé de 31% sur un an en mars sur ses marchés au comptant.

"La société est fortement exposée à la fois à une reprise cyclique de l'activité soutenue par le QE de la BCE et au renforcement des tendances de croissance en zone euro", observe de son côté Credit suisse.

Le relèvement fin février des objectifs 2016 de marge et d'économies du groupe constitue également un facteur d'optimisme.

"Les économies de coûts amplifient le levier opérationnel", souligne Credit suisse, qui s'attend également à une bonne surprise sur le dividende, avec un possible relèvement du taux de distribution des bénéfices de 50% à 75%.

Pour ING, qui partage le point de vue de Credit suisse sur le dividende, les résultats du premier trimestre du groupe devraient être à nouveau solides.

Euronext doit publier ses résultats du premier trimestre le 6 mai prochain. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard)