LEAD 1-Telefonica prévoit plus de 7% de croissance du C.A. en 2015

mercredi 25 février 2015 08h53
 

(Actualisé avec des précisions)

MADRID, 25 février (Reuters) - Telefonica a déclaré mercredi qu'il anticipait une croissance du chiffre d'affaires de plus de 7% cette année et a publié des résultats annuels grevés par la baisse de la monnaie vénézuélienne, des charges de restructuration en Allemagne et des cessions d'actifs dans des marchés non stratégiques.

L'opérateur télécoms espagnol a également déclaré qu'il procèderait à une augmentation de capital de trois milliards d'euros au plus pour financer le rachat à Vivendi de la société brésilienne GVT annoncé l'an passé.

Le premier opérateur télécoms européen par le chiffre d'affaires a également dit que son bénéfice net avait chuté de 35% à 3,0 milliards d'euros en 2014 et que son résultat opérationnel avait diminué de 19% à 15,52 milliards d'euros.

Les deux soldes sont inférieurs au consensus qui donnait 15,72 milliards pour le résultat opérationnel et 3,18 milliards pour le bénéfice net.

Telefonica avait déjà fait savoir la semaine dernière que la dévaluation du bolivar retrancherait 399 millions d'euros de son résultat net.

La dévaluation du bolivar a eu une autre conséquence: l'endettement net était de 45,09 milliards d'euros à la fin de l'an passé, alors que l'objectif était de le ramener à 43 milliards.

Le chiffre d'affaires s'est stabilisé en Espagne où l'opérateur tente de récupérer une clientèle désargentée en proposant des offres 3-en-1 (mobile, internet haut débit, télévision).

S'employant à réduire sa dette et à concenter l'investissement dans ses marchés primordiaux que sont l'Espagne, l'Allemagne et le Brésil, Telefonica a déjà vendu des filiales en Irlande et en République tchèque et convenu le mois dernier de vendre sa filiale mobile britannique O2 à Hutchison Whampoa.

Ces opérations doivent en principe permettre à Telefonica de ramener son endettement à 35 milliards d'euros environ, selon des estimations d'analystes, et de préserver l'un des plus hauts rendements du dividende du secteur, à 5,4%, suivant des données de Thomson Reuters.

L'opérateur télécoms espagnol compte verser un dividende de 0,75 euro cette année et l'an prochain et veut ramener son ratio dette nette sur résultat d'exploitation de 2,74 à la fin 2014 à 2,35 en 2015. Le ratio de 2014 ne tient pas compte du produit de la vente d'O2. (Sonya Dowsett et Andres Gonzalez, Wilfrid Exbrayat pour le service français)