September 10, 2014 / 6:28 AM / in 3 years

LEAD 2-Scor réitère les objectifs de son plan stratégique

4 MINUTES DE LECTURE

* Ratio de solvabilité 2014 estimé à 231%

* Scor est "sur la bonne voie"-PDG

* Le titre a perdu 12% depuis le début de l'année (Actualisé avec conférence à Londres)

par Matthieu Protard

PARIS, 10 septembre (Reuters) - Scor a confirmé mercredi les objectifs financiers de son plan stratégique 2013-2016, annoncé il y a un an.

A l'occasion d'une rencontre avec les investisseurs organisée à Londres, le réassureur français réaffirme viser un rendement des fonds propres (RoE) de 1.000 points de base au-dessus du taux sans risque à trois mois et un ratio de solvabilité compris entre 185% et 220% sur la période allant de la mi-2013 à la mi-2016.

Pour l'exercice 2014, son ratio de solvabilité est estimé à 231%.

Le groupe vise aussi un rendement de ses actifs supérieur à 3% d'ici 2016.

"Scor peut totalement gérer l'environnement actuel (...) Scor est sur la bonne voie pour réaliser son plan (stratégique) 'Optimal Dynamics' et nous réitérons ce matin nos objectifs de rentabilité et de solvabilité", a déclaré le PDG Denis Kessler lors d'une présentation en anglais retransmise sur internet.

"La stratégie de Scor a montré année après année la capacité (du groupe) à absorber régulièrement les chocs, qu'il s'agisse de chocs financiers, de catastrophes naturelles ou de chocs macroéconomiques."

En Bourse, l'action Scor gagne 0,3% à 23,365 euros à 12h20, quand l'indice SBF 120 cède 0,04%.

"La confirmation de tous ces objectifs ambitieux est vraiment une bonne nouvelle dans un environnement économique, réglementaire et financier difficile pour le secteur de la réassurance", souligne un trader basé à Paris.

Depuis le début de l'année, le titre a perdu 12% de sa valeur après un gain de 30% en 2013.

"modèle diversifié"

Au cours de ces dernières années, Scor s'est renforcé aux Etats-Unis avec deux acquisitions. Après le rachat en 2012 de Transamerica Re, il a repris l'an dernier les activités de réassurance-vie de l'italien Generali outre-Atlantique, une transaction qui lui a permis de devenir le numéro un de ce marché aux Etats-Unis.

Pour la période 2013 à 2016, Scor s'est aussi fixé pour objectif d'atteindre une croissance de 6% par an de ses revenus dans la réassurance-vie et de 8,5% dans la réassurance-dommages.

Au cours du deuxième trimestre, les compagnies de réassurance ont globalement bénéficié de la baisse des coûts des catastrophes naturelles. Mais elles sont confrontées à une intensification de la concurrence sur les tarifs.

La faiblesse historique des taux d'intérêt incite en effet des investisseurs tels que des fonds de pension à entrer sur le marché de la réassurance dans l'espoir d'y trouver de meilleurs rendements, ce qui limite la capacité des acteurs traditionnels à augmenter leurs tarifs.

"Grâce à son modèle diversifié, Scor est beaucoup moins exposé que ses confrères à la concurrence de ces capitaux alternatifs", a souligné Denis Kessler.

Le PDG de Scor estime ainsi que moins de 10% des activités de réassurance dommages du groupe sont en concurrence directe avec ces nouveaux investisseurs alternatifs tandis que les activités de Scor dans la réassurance ne sont quasiment pas concurrencées par ces nouveaux acteurs.

* Le communiqué :

bit.ly/1lSekbU (Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below