Dollar General ne renonce pas à acquérir Family Dollar

jeudi 28 août 2014 18h05
 

28 août (Reuters) - Le numéro un américain des distributeurs discount Dollar General a déclaré jeudi qu'il ne renonçait pas à acquérir son concurrent Family Dollar, ouvrant la voie à une longue bataille pour la domination du secteur aux Etats-Unis.

Family Dollar, numéro deux du secteur aux Etats-Unis, a rejeté la semaine dernière l'offre de rachat de neuf milliards de dollars (6,8 milliards d'euros) de Dollar General en estimant qu'elle méconnaît la législation américaine de la concurrence et a donné sa préférence à la proposition inférieure de Dollar Tree .

Le directeur général de Dollar General, Rick Dreiling, a minimisé jeudi les craintes liées à la question de la concurrence et déclaré que l'offre de son groupe était réalisable et supérieure à celle de Dollar Tree.

"Nous continuons à penser que les potentiels problèmes liés à la législation antitrust sont gérables. Les avantages financiers de notre offre pour les actionnaires de Family Dollar sont incontestables", a-t-il dit.

"Nous continuons à étudier attentivement nos options concernant notre offre", a ajouté Rick Dreiling lors d'une conférence téléphonique. "Je ne veux pas abandonner maintenant."

Le distributeur discount a également fait état de ventes inférieures aux attentes au titre du deuxième trimestre et réduit le haut de sa fourchette de prévision de ventes annuelles à périmètre comparable.

Le ralentissement des ventes à magasins comparables constaté ces derniers trimestres ainsi que la dégradation continue de la marge brute soulignent l'importance d'une consolidation du secteur, estiment les analystes de Sterne Agee & Co dans une note.

La croissance des ventes à magasins comparables de Family Dollar a ralenti pour le troisième trimestre consécutif tandis que sa marge brute est au point mort depuis six trimestres.

Le distributeur rencontre des difficultés pour maintenir ses marges après avoir baissé ses prix pour retenir sa clientèle à faibles revenus que les géants Wal-Mart et Target ainsi que ses concurrents Family Dollar et Dollar Tree tentent d'attirer.

Dans le même temps, plusieurs distributeurs ont enregistré des ventes trimestrielles faibles, les consommateurs aux revenus faibles ayant réduit leurs dépenses. (Sruthi Ramakrishnan, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Nicolas Delame)