28 août 2014 / 08:23 / dans 3 ans

LEAD 1-Bourse-Résultats semestriels et objectifs dopent Eiffage

* Légère hausse du CA, croissance des ROC et net attendue en 2014

* La marge opérationnelle courante s‘améliore au S1

* Le titre gagne plus de 3%

PARIS, 28 août (Reuters) - L‘action Eiffage signe jeudi matin l‘une des plus fortes hausses du SBF 120 dans des volumes déjà nourris à la Bourse de Paris, le groupe de BTP et de concessions profitant de ses résultats semestriels et de la confirmation de ses objectifs annuels dans un environnement économique difficile en France.

A 10h20, le titre grimpe de 3,6% à 48,925 euros dans des volumes représentant 80% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. Au même instant, l‘indice SBF 120 cède 0,56% dans des volumes équivalant à 19% de leur moyenne journalière habituelle.

Eiffage vise toujours une légère croissance de son activité en 2014, une progression de son résultat opérationnel courant et de son résultat net, ainsi qu‘une baisse de son endettement net.

Au premier semestre, le résultat opérationnel courant du groupe a atteint 556 millions d‘euros pour un chiffre d‘affaires de 6,5 milliards, soit une marge de 8,5% contre 7,9% un an plus tôt.

Cette publication semestrielle est légèrement meilleure qu‘attendu, constate dans une note Bryan Garnier, considérant ces résultats “décents” dans un environnement “difficile”.

“Grâce a une bonne gestion des coûts et au trafic dynamique, la division concessions réalise une particulièrement bonne performance (+100 points de base) alors que la branche travaux poursuit son redressement (+20 pdb)”, observe de son côté Oddo Securities dans un mémo.

Le broker juge également “rassurant” le message sur la France avec une reprise des commandes après le brutal trou d‘air d‘avril-mai et l‘absence d‘évolution de la pression concurrentielle.

Le carnet de commandes du groupe a reculé de 1,5% à 12,3 milliards d‘euros sur le semestre, mais ressort en hausse de 4,8% si l‘on enlève du comparatif le chantier géant de la ligne de TGV Bretagne-Pays de Loire.

Eiffage a notamment obtenu le contrat de l‘installation de moteurs diesel sur une grande partie des réacteurs nucléaires français afin de faciliter leur arrêt en cas de tsunami, conformément aux nouvelles normes en vigueur depuis la catastrophe de Fukushima, au Japon. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below