12 juin 2014 / 17:33 / il y a 3 ans

LEAD 2-GDF Suez confronté à l'arrêt de 2 centrales en Belgique

* Le groupe va ajuster sa prévision de résultat net récurrent pour 2014

* Estime à environ E40 mlns par mois le coût de l'arrêt des deux centrales

* GDF confirme ses autres objectifs financiers pour 2014 (Actualisé avec porte-parole d'Electrabel)

PARIS, 12 juin (Reuters) - GDF Suez a indiqué jeudi qu'il ajusterait sa prévision de résultat net récurrent pour l'année en cours pour tenir compte des conséquences financières liées à l'arrêt de deux centrales nucléaires en Belgique.

Le groupe d'énergie explique dans un communiqué que sa filiale belge Electrabel a besoin de plus de temps pour effectuer des tests complémentaires sur ses centrales de Doel 3 et Tihange 2.

GDF estime à environ 40 millions d'euros par mois l'impact du non fonctionnement de ces deux centrales sur son résultat net récurrent.

Le groupe prévoyait pour cette année un résultat net récurrent compris entre 3,3 et 3,7 milliards d'euros.

"Cette guidance sera ajustée des mois de non fonctionnement effectif des deux centrales qui seraient constatés sur le deuxième semestre 2014", prévient GDF Suez.

"Les tests complémentaires en cours de réalisation sur les centrales de Doel 3 et Tihange 2, compte tenu de leur complexité et du fait qu'ils représentent une première dans l'industrie nucléaire, vont requérir plus de temps qu'initialement annoncé le 25 mars dernier", poursuit l'entreprise.

Le groupe confirme toutefois tous ses autres objectifs financiers pour 2014.

Il continue ainsi de prévoir des investissements nets entre 6 et 8 milliards d'euros et un dividende avec un taux de distribution de 65% à 75%, avec un minimum de 1 euro par action, payable en numéraire.

Electrabel avait annoncé en mars dernier la fermeture des deux réacteurs nucléaires après la découverte d'irrégularités dans des tests de résistance de leurs citernes.

"Le programe de tests va s'étaler jusqu'à l'automne 2014. Après on remettra le dossier à l'autorité de contrôle qui va statuer sur le redémarrage", a fait savoir une porte-parole d'Electrabel.

Le réacteur Doel 3 avait été mis à l'arrêt en août 2012 et Tihange un mois plus tard après la découverte d'indications de fissures dans leurs cuves principales. Electrabel avait convenu de pratiquer de nouveaux tests à la suite de leur réouverture en mai 2013.

A la Bourse de Paris, l'action GDF Suez a clôturé jeudi à 20,52 euros, sur un repli de 1,30%.

Le communiqué:

link.reuters.com/nyt99v (Matthieu Protard, avec Geert De Clercq, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below