LEAD 1-Lufthansa avertit sur ses résultats, le titre plonge

mercredi 11 juin 2014 10h48
 

(Actualisé avec déclarations de la directrice financière, contexte)

FRANCFORT, 11 juin (Reuters) - Lufthansa a fait savoir mercredi qu'elle n'atteindrait pas ses objectifs de résultats 2014 et 2015 en raison de l'intensification de la concurrence sur ses principales liaisons et de l'impact des grèves de pilotes qui ont récemment perturbé ses activités.

L'annonce fait plonger le titre de la compagnie aérienne allemande de 12% à la Bourse de Francfort, du jamais vu depuis 2001.

Lufthansa, première compagnie aérienne d'Europe par le chiffre d'affaires, n'attend plus qu'un résultat opérationnel de l'ordre d'un milliard d'euros en 2014, au lieu d'une prévision précédente de 1,3-1,5 milliard. Pour 2015, son objectif est ramené à 2,0 milliards d'euros au lieu de 2,65 milliards.

"Les risques que nous avions mentionnés lors de la présentation de nos chiffres trimestriels début mai se sont malheureusement matérialisés", a déclaré la directrice financière Simone Menne.

Le 6 mai, Lufthansa avait fait état de conditions de marché difficiles et de pressions sur ses revenus par passager à ses "hubs" de Francfort et de Munich. (voir

La hausse des capacités de compagnies concurrentes, entre autres celles du Golfe, se traduit par des pressions sur les prix, a expliqué Simone Menne mercredi, en ajoutant que Lufthansa réduirait "sensiblement" son offre de sièges pendant l'hiver.

Trois jours de grève des pilotes en avril ont eu un impact de 60 millions d'euros sur les résultats, et un impact du même ordre provient des restrictions de change décidées au Venezuela, qui empêchent les compagnies aériennes de rapatrier les revenus des ventes de billets dans ce pays.

L'annonce de ce "profit warning" intervient un peu plus d'un mois avant l'arrivée aux commandes du groupe du nouveau président du directoire, Carsten Spohr, qui devrait présenter de nouvelles mesures de restructuration dès juillet.

A la Bourse de Francfort, l'action Lufthansa chute de 12,26% 17,47 euros vers 8h35 GMT, entraînant dans son sillage d'autres valeurs du transport aérien comme Air France-KLM qui lâche plus de 5% à la Bourse de Paris. L'indice des valeurs européennes des voyages et des loisirs perd 1,31% à ce stade, la plus forte baisse des indices sectoriels paneuropéens. (Victoria Bryan, Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand)