Sixt ne discute pas fusion avec Europcar

lundi 24 mars 2014 11h57
 

MUNICH, 24 mars (Reuters) - Le loueur allemand de voitures Sixt ne mène pas actuellement de négociations de fusion avec son concurrent Europcar et privilégie plutôt le marché américain pour sa croissance, a déclaré lundi son dirigeant Erich Sixt.

La société d'investissement Eurazeo, qui contrôle Europcar à hauteur de 87%, a dit mercredi dernier étudier toutes les options stratégiques pour la société de location, y compris une introduction en Bourse.

Erich Sixt a précisé qu'il aimerait effectuer des acquisitions aux Etats-Unis mais qu'il n'y a pas actuellement de cible potentielle. Le groupe allemand, qui a déjà 26 sites outre-Atlantique, pourrait à terme en avoir un millier, même si aucun objectif n'a encore été arrêté, a-t-il dit.

En 2013, Sixt a réalisé un bénéfice avant impôts en hausse de 16% à 137,1 millions d'euros, grâce à une reprise de la demande en France, en Espagne et aux Etats-Unis. Le chiffre d'affaires a progressé de 4,3% à 1,66 milliard d'euros. (Irene Preisinger, Véronique Tison pour le service français)