Imerys-Les émergents décélèrent, l'Europe se stabilise

jeudi 13 février 2014 18h18
 

PARIS, 13 février (Reuters) - Imerys a publié jeudi des résultats 2013 affectés par un bas niveau d'activité dans la construction et l'équipement industriel ainsi que par un rythme de croissance plus modéré dans les pays émergents, alors que l'environnement en Europe s'est stabilisé.

Le spécialiste des minéraux industriels, qui va lancer une OPA de 1,6 milliard de dollars (1,2 milliard d'euros) sur la société américaine Amcol International Corporation, prévient qu'il maintiendra une gestion "rigoureuse" de ses coûts et du cash-flow.

En 2013, Imerys a enregistré une baisse de 4,8% de son chiffre d'affaires à 3.697,6 millions d'euros, au regard du consensus de 3.769 millions établi par Thomson Reuters I/B/E/S. A périmètre et change comparables, il est en repli de 1,3% par rapport à celui de 2012.

Son résultat opérationnel courant a diminué de 2,3% à 477 millions d'euros et son résultat courant net part du groupe s'inscrit à 304,2 millions d'euros (+1,2%).

Le groupe proposera au titre de 2013 un dividende de 1,60 euro par action, contre 1,55 euro un an plus tôt.

La dette financière nette d'Imerys totalisait 885,4 millions d'euros à la fin 2013, contre 874,8 millions en 2012.

"Imerys a atteint son objectif (...) dans un environnement économique encore marqué par de fortes disparités", déclare le PDG Gilles Michel, cité dans le communiqué. Il assure que le rapprochement d'Imerys avec Amcol "sera créateur de valeur" pour les actionnaires.

Avant ces annonces, l'action Imerys a clôturé jeudi à 63,94 euros (-1,19%), faisant ressortir une capitalisation boursière de 4,875 milliards d'euros. Elle a gagné 1,2% depuis le début de l'année après avoir progressé de 31,2% l'an dernier.

  Suite...