PepsiCo refuse de scinder ses boissons en Amérique du Nord

jeudi 13 février 2014 17h15
 

par Siddharth Cavale

13 février (Reuters) - PepsiCo, résistant aux pressions de l'actionnaire activiste Nelson Peltz, a déclaré jeudi qu'il ne scinderait pas ses activités de boissons en Amérique du Nord, même si celles-ci ont subi une nouvelle baisse de leurs ventes au quatrième trimestre.

L'action du groupe perdait 3,5% à 78,64 dollars en matinée même si de solides ventes de biscuits apéritif (snacks) lui ont permis d'enregistrer une hausse de 5% du bénéfice, meilleure que prévu. Le titre a gagné 12% environ sur les 12 derniers mois.

Les ventes de boissons gazeuses non alcoolisées sont en baisse en Amérique du Nord, les consommateurs, soucieux de limiter leur consommation de sucre, se tournant vers d'autres boissons comme les jus de fruit.

Nelson Peltz veut précisément que PepsiCo en finisse avec les sodas pour se recentrer sur ses marques de "snacks" Lays, Cheetos et Doritos.

Le groupe de boissons a dit que la décision de conserver les sodas avait été prise après un examen complet mené avec le concours de consultants externes et de banquiers.

Nelson Peltz a également tenté de persuader PepsiCo de renforcer ses positions dans les snacks en rachetant Mondelez International, le fabricant des biscuits sucrés Oreo, mais il y a renoncé après avoir intégré le conseil d'administration de Mondelez le mois dernier.

PepsiCo a également dit qu'il restituerait 8,7 milliards de dollars à ses actionnaires cette année par le biais de dividendes et de rachats de titres, soit 2,3 milliards de plus qu'en 2013.

Son chiffre d'affaires trimestriel a augmenté de 0,8% à 20,12 milliards de dollars, donnant une croissance organique de 4,1%, à la faveur de prix en hausse.

Le bénéfice net ressort à 1,74 milliard de dollars, soit 1,12 dollar par action, contre 1,66 milliard (1,06 dollar/action) un an auparavant. Hors exceptionnels, le BPA est de 1,05 dollar, à comparer au consensus Thomson Reuters I/B/E/S le donnant à 1,01 dollar pour un chiffre d'affaires de 20,16 milliards.

PepsiCo maintient sa prévision d'une croissance de 7% du bénéfice par action annuel ajusté, à 4,67 dollars. Les analystes attendent 4,69 dollars. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)