KBC ne versera pas de dividende en 2013 et 2015, le titre chute

jeudi 13 février 2014 10h53
 

BRUXELLES, 13 février (Reuters) - L'action KBC reculait de plus de 3% jeudi en milieu de matinée après que le groupe bancaire belge a dit qu'il ne verserait pas de dividende au titre des années 2013 et 2015.

Vers 09h40 GMT, le titre perdait de 3,2% à 44,71 euros alors que l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes cédait 1,55%.

KBC, qui a fait état d'une perte moins marquée que prévu au titre du quatrième trimestre 2013, a précisé qu'il prévoyait un dividende de deux euros par action pour l'année 2014, somme qui sera payée en 2015.

Le groupe a précisé qu'il renouerait avec un versement régulier du dividende à partir de 2016, ajoutant qu'il en dirait plus sur sa stratégie en la matière lors d'une journée investisseurs programmée en juin.

A chaque fois que KBC verse un dividende, la banque doit payer des intérêts sur la part de l'aide publique reçue en 2008 qui lui reste encore à rembourser.

Début janvier, l'établissement avait annoncé le remboursement d'une part de 500 millions d'euros. Au total, il avait perçu sept milliards d'euros d'aides publiques provenant aussi bien de l'Etat fédéral belge que de la Flandre.

Il lui reste encore deux milliards à rembourser.

La Commission européenne avait exigé, en contrepartie de son feu vert à l'aide publique, que KBC verse des dividendes sur trois années sur cinq.

Pour se conformer à cette exigence, le groupe avait payé un dividende symbolique de 0,01 euro au titre de 2011 puis d'un euro pour 2012.

La perte nette de KBC, sous le coup d'une charge de dépréciations de 775 millions d'euros passée son son portefeuille de prêts irlandais, est ressortie à 294 millions sur les trois derniers mois de 2013 contre un consensus de -306 millions. (Robert-Jan Bartunek, Benoît Van Overstraeten pour le service français)