Nestlé anticipe une nouvelle année difficile en 2014

jeudi 13 février 2014 08h16
 

VEVEY, Suisse, 13 février (Reuters) - Nestlé a dit jeudi prévoir un nouvel exercice difficile cette année, le numéro un mondial de l'agro-alimentaire allant encore pâtir, comme en 2013, d'une érosion des prix en Europe et d'un ralentissement de la demande dans les pays émergents.

Ces deux facteurs ont provoque l'an dernier une décélération de la croissance des ventes, revenue à 4,6% en 2013.

L'été dernier, le groupe suisse avait abaissé son objectif de croissance organique de son chiffre d'affaires, c'est à dire hors effets de change et acquisitions, à "environ 5%" pour 2013, contre une précédente estimation d'une hausse de 5% à 6%. (voir )

"L'an dernier a été difficile et nous pensons que 2014 sera du même acabit", précise Nestlé, qui détient notamment les marques KitKat et Buitoni.

"De ce fait, nous pensons que nos performances de 2014 devraient être similaires à celles de l'an dernier (...) avec une croissance d'environ 5% et une amélioration des marges."

Le bénéfice net du groupe est revenu à 10,0 milliards de francs suisses (8,2 milliards d'euros) contre une prévision moyenne des analystes interrogés par Reuters de 10,69 milliards.

Nestlé a notamment évoqué le coût de la restructuration de son portefeuille et un effet de changes négatif.

Le chiffre d'affaires du groupe, qui fabrique également les soupes Maggi et les capsules de café Nespresso, s'est établi à 92,2 milliards de francs, contre un consensus de 93,1 milliards.

Les acteurs du secteur agro-alimentaire ont tous été affectés l'an dernier par une demande en moins forte hausse dans les marchés émergents.   Suite...