Air Canada pénalisé par les effets de change, plonge en Bourse

mercredi 12 février 2014 16h59
 

12 février (Reuters) - Air Canada plongeait mercredi à la Bourse de Toronto dans la foulée de l'annonce de prévisions troublées par des effets de changes négatifs pour le trimestre en cours.

Le numéro un canadien du transport aérien, qui a de surcroît complètement raté le consensus des analystes pour le quatrième trimestre 2013, a expliqué que le dollar canadien avait chuté beaucoup plus que ce qu'il avait prévu lorsqu'il a établi son budget.

Au premier trimestre, le bénéfice avant intérêts, taxes, dépréciations, amortissements, charges et location d'avions pourrait diminuer de 15 à 30 millions de dollars canadiens (10 à 20 millions d'euros) par rapport aux trois premiers mois de 2013 lors desquels il s'était élevé à 145 millions de dollars.

Vers 16h00 GMT, l'action Air Canada cédait 12,02% à la Bourse de Toronto après avoir perdu jusqu'à 20% dans les premiers échanges.

En janvier, le titre avait brièvement atteint des plus hauts depuis le début de 2008 avant de retomber de 20% sur, déjà, des inquiétudes concernant l'impact du dollar canadien.

La dépréciation de la devise affecte le groupe dans la mesure où il réalise ses principaux achats, tels que l'achat d'avions ou de carburant, en dollars américains.

Le dollar canadien, tombé le 31 janvier à un plus bas de quatre ans et demi face au billet vert, vaut actuellement autour de 90 cents US alors qu'il était à parité il y a un an. (Solatina Hop, Nicolas Delame pour le service français, édité par Véronique Tison)