HeidelbergCement prévoit des effets de change négatifs en 2014

jeudi 6 février 2014 08h18
 

FRANCFORT, 6 février (Reuters) - Le cimentier allemand HeidelbergCement, qui a manqué ses objectifs 2013 en raison de la faiblesse de la roupie indonésienne et du dollar australien, a averti les investisseurs jeudi que les fluctuations de change péseraient encore sur ses résultats cette année.

"La baisse des taux de change au second semestre 2013 affectera également notre chiffre d'affaires et nos résultats, particulièrement au premier semestre 2014", a annoncé son président du directoire, Bernd Scheifele, dans un communiqué.

HeidelbergCement visait initialement une hausse de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel pour 2013. Mais le groupe a lancé un avertissement en novembre, expliquant qu'il lui serait difficile d'atteindre ces objectifs, l'augmentation des volumes de ventes, la hausse des prix et la baisse du coût de l'énergie et des matières premières ne suffisant pas à compenser les effets de change. (voir )

Selon les résultats provisoires publiés jeudi, son chiffre d'affaires a baissé de 0,6% à 13,94 milliards euros, alors que le consensus était 13,99 milliards, et son bénéfice opérationnel est resté quasiment stable à 1,61 milliards d'euros.

Le numéro cinq mondial du ciment a ajouté qu'il continuerait à se concentrer sur l'amélioration de ses marges, le relèvement de ses prix et la sortie de sa dette du territoire spéculatif.

HeidelbergCement doit publier ses résultats définitifs 2013 le 19 mars. Lafarge et Holcim, les deux leaders mondiaux du secteur en termes de capacité de production, publieront leurs comptes respectivement les 19 et 26 février. (Maria Sheahan, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)