LEAD 1-Diageo voit sa croissance freinée par les émergents

jeudi 30 janvier 2014 10h11
 

(Actualisé avec détails, cours de Bourse)

LONDRES, 30 janvier (Reuters) - Le groupe britannique de spiritueux Diageo a annoncé jeudi que la croissance de ses ventes avait ralenti fin 2013, les marchés se révélant nettement moins porteurs en Chine, en Thaïlande et au Nigeria.

Le numéro un mondial des spiritueux distillés, propriétaire entre autres du whisky Johnnie Walker et de la vodka Smirnoff, a fait état d'une hausse de 1,8% seulement de ses ventes sur la période juillet-décembre, le premier semestre de son exercice fiscal, alors que leur croissance avait atteint 2,2% sur le seul premier trimestre.

La campagne lancée par les autorités chinoises contre les pratiques de cadeaux ostentatoire aux fonctionnaires a pesé ces derniers mois sur les ventes de spiritueux comme le cognac ou le baijiu (une eau de vie très populaire sur place), une tendance qui se reflète dans les comptes de Diageo et de ses concurrents, parmi lesquels figurent les français Pernod Ricard et Rémy Cointreau.

Ce dernier a annoncé la semaine une chute de 18,9% à changes constants de ses ventes au troisième trimestre de son exercice.

Le britannique peut néanmoins compter, pour amortir ce choc, sur la diversification géographique de ses activités après le rachat de marques locales dans des pays comme la Turquie, le Brésil et l'Inde.

Sur les six mois au 31 décembre, les ventes nettes de Diageo ont augmenté de 4,6% en Amérique du Nord mais de 1,3% seulement sur les marchés émergents. Elles ont reculé de 1% en Europe occidentale.

Le bénéfice par action hors exceptionnels ressort à 62,6 pence.

Diageo déclare dans un communiqué s'attendre à "une certaine amélioration du chiffre d'affaires" au second semestre de l'exercice.

L'action Diageo perdait 4,82% à 1.818 pence après une heure d'échanges à la Bourse de Londres. Au même moment à Paris, Pernod Ricard abandonnait 3,13% à 80,35 euros et Rémy Cointreau 2,13% à 55,63. LVMH, propriétaire entre autres du cognac Hennessy, cédait 1,1%. (Martinne Geller; Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)