29 janvier 2014 / 10:04 / dans 4 ans

LEAD 1-Bourse-Cegedim sanctionné après son avertissement

* Cegedim vise une hausse de la MOC 2013 comprise entre 0-50 pdb

* Le groupe avait un précédent objectif de +50 pdb

* CA 2013 inférieur aux attentes

* L‘action perd plus de 5% (Actualisé avec commentaire et précisions)

PARIS, 29 janvier (Reuters) - Cegedim SA est sanctionné mercredi matin à la Bourse de Paris, le groupe spécialisé dans les technologies pour la santé ayant révisé en baisse la veille sa prévision de marge opérationnelle courante pour 2013 après un recul de son activité plus marqué qu‘attendu l‘an dernier.

A 10h52, le titre, qui a perdu jusqu‘à près de 13% auparavant, recule de 5,43% à 24,04 euros dans des volumes représentant 7,5 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext.

La valeur accuse ainsi l‘une des plus fortes baisses de l‘indice CAC Mid & Small, en hausse de 0,73% au même moment dans des volumes équivalant à 40% de leur moyenne quotidienne habituelle.

Cegedim vise désormais une amélioration de sa marge opérationnelle courante comprise entre 0 et 50 points de base (pdb), contre une hausse de 50 pdb anticipée auparavant.

Le chiffre d‘affaires 2013 est ressorti à 902,3 millions d‘euros, en recul de 2,1% en données publiées et de 0,5% en données organiques, contre une stabilité attendue par la société et 919,32 millions d‘euros attendus par le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. Les effets de change ont contribué négativement à hauteur de 1,8%, a précisé la société.

“Ce chiffre d‘affaires légèrement inférieur aux attentes est notamment dû à des reports de décisions d‘achat des pharmaciens pour la division Professionnels de santé et à une situation toujours difficile pour les études de marché (division CRM et données stratégiques”, souligne dans une note Société générale.

Le groupe anticipe pour 2014 une stabilité de son chiffre d‘affaires et une amélioration d‘environ un demi-point de sa marge opérationnelle courante.

“Cet objectif nous semble réaliste dans la mesure où la tendance qui se dessine pour OneKey et CRM tools est très encourageante mais la volatilité dans les commandes d‘Etudes de marché brouille notre prévision. Par ailleurs, nous ne voyons pas comment la société pourrait faire mieux avec le périmètre et les perspectives actuelles”, prévient dans une note Gilbert Dupont.

Le broker estime que la société va devoir aller plus loin dans ses choix et décisions pour espérer retrouver un niveau de marge opérationnelle courante proche de 12-13% dans les deux ans à venir.

Selon Gilbert Dupont, qui attend des annonces dans les prochains mois, deux scénarios sont envisageables: soit le troisième plan de réduction des coûts est révisé de manière plus agressive, une fourchette de 20-30 millions d‘euros étant “tout-à-fait envisageable”, contre 10 millions d‘euros prévu pour le moment, soit une cession d‘actifs non stratégiques sera enclenchée. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below