Arkema compte poursuivre sa croissance externe-PDG

vendredi 24 janvier 2014 08h03
 

PARIS, 24 janvier (Reuters) - Arkema compte poursuivre sa croissance externe après l'acquisition annoncée jeudi dans les acryliques en Chine, déclare le PDG du chimiste français dans une interview aux Echos publiée vendredi.

Le groupe a créé une coentreprise, dans laquelle il sera majoritaire, qui regroupera les actifs du site de production d'acide acrylique de Jurong à Taixing, à 200 km à l'ouest de Shanghai. Il pourrait y investir jusqu'à 640 millions de dollars (472 millions d'euros environ).

"Nous nous sommes fixé pour la période 2012-2016 une enveloppe de 1 milliard à 1,2 milliard d'euros pour financer des opérations de croissance externe. Avec le rachat que nous annonçons en Chine, nous utilisons un tiers de l'enveloppe", a déclaré Thierry Le Hénaff dans une interview au quotidien économique.

"Nous pensons maintenant consacrer le solde à muscler notre pôle matériaux haute performance (...) Cela dépendra, bien sûr, des opportunités mais nous pourrions encore réaliser plusieurs opérations de croissance externe tout en veillant à conserver une répartition équilibrée de notre activité entre nos trois pôles", a-t-il ajouté.

Arkema, dont l'activité se partage entre l'acrylique, les spécialités industrielles et les matériaux haute performance, pense également que l'Europe, les Etats-Unis et le reste du monde pèseront chacun pour un tiers dans ses ventes d'ici un ou deux ans, a ajouté le PDG du groupe. L'Europe en représente actuellement 40%.

Soulignant au passage que la question du coût de l'énergie constituait un problème pour son groupe, pénalisé selon lui par rapport à ses concurrents allemands par des tarifs de l'électricité plus élevés, Thierry Le Hénaff s'est estimé en phase avec son plan de marche qui prévoit huit milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2016, et dix milliards en 2020. (Gilles Guillaume, édité par Gwénaëlle Barzic)