Icahn critique de nouveau Apple mais se renforce au capital

mercredi 22 janvier 2014 19h57
 

SAN FRANCISCO, 22 janvier (Reuters) - L'investisseur activiste Carl Icahn a de nouveau critiqué la gestion d'Apple mercredi et il a parallèlement annoncé avoir acheté pour 500 millions de dollars d'actions supplémentaires ces deux dernières semaines.

Le milliardaire américain a ainsi porté à trois milliards de dollars (2,2 milliards d'euros) son investissement dans le groupe à la pomme, qu'il souhaite voir devenir plus généreux avec ses actionnaires.

Il a déclaré dans un entretien à CNBC qu'il avait l'intention d'augmenter encore sa participation.

Connu depuis des décennies pour ses campagnes offensives lancée contre la gestion des liquidités de certaines grandes entreprises cotées, Carl Icahn a estimé, dans un message publié sur le réseau social Twitter, qu'Apple rendait un "très mauvais service" à ses actionnaires en refusant d'augmenter le montant de ses rachats d'actions.

A Wall Street, le titre Apple gagnait 0,64% à 552,58 dollars à 18h45 GMT après avoir pris jusqu'à 1,5%.

"Ce qui m'embête vraiment beaucoup (...), c'est qu'il y ait 150 milliards de dollars de liquidités qui restent là sans rien faire. Ne pas les utiliser pour faire un énorme rachat d'actions, c'est assez honteux", a expliqué Carl Icahn sur CNBC.

Apple est actuellement engagé dans un plan de redistribution aux actionnaires d'un montant global de 100 milliards de dollars, qui inclut 60 milliards de rachats d'actions.

Carl Icahn a promis de rendre publique d'ici un jour ou deux une lettre détaillée exposant ses arguments.

Il possède sans doute un peu moins de 1% du capital d'Apple, un investissement déjà très rentable: le titre a progressé de 17% depuis l'annonce de son entrée au capital le 13 août dernier.

Apple s'est refusé à tout commentaire mercredi, renvoyant au communiqué publié le mois dernier, dans lequel il recommandait à ses actionnaires de rejeter la motion défendue par Carl Icahn en faveur d'un plan de rachats d'actions de 50 milliards de dollars supplémentaires.

Le groupe dirigé par Tim Cook expliquait dans ce communiqué avoir besoin de conserver un accès rapide à des liquidités en raison de l'évolution rapide du marché des terminaux mobiles et de la concurrence qui y règne. (Edwin Chan et Sam Forgione; Marc Angrand pour le service français)