ASML-Résultats du T4 meilleurs que prévu, optimisme pour le S1

mercredi 22 janvier 2014 08h32
 

VELDHOVEN, Pays-Bas, 22 janvier (Reuters) - ASML, le numéro un mondial des équipements de production de semi-conducteurs, s'est montré optimiste pour le premier semestre 2014 après avoir annoncé mercredi des résultats du quatrième trimestre supérieurs aux attentes.

La société néerlandaise, souvent considérée comme un baromètre du secteur technologique européen, a précisé que les ventes des six premiers mois de 2014 devraient être tirées vers le haut par la demande pour les smartphones et les tablettes.

ASML, dont le discours plutôt optimiste sur ses perspectives à court terme n'a pas changé par rapport à il y a trois mois, a ainsi réaffirmé sa prévision d'un chiffre d'affaires d'environ trois milliards d'euros pour le premier semestre de l'année.

Pour le seul premier trimestre, le groupe, qui entend relever de 15% le dividende versé au titre de 2013 à 0,61 euro par action, voit des ventes de l'ordre de 1,4 milliard d'euros.

Sur les trois derniers mois de 2013, ASML a dégagé un bénéfice net de 481 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 1,85 milliard alors que les les analystes tablaient en moyenne sur respectivement 422 millions et 1,81 milliard, selon le consensus Reuters.

L'ensemble de 2013 s'est soldé par un bénéfice net de 1,02 milliard d'euros et un chiffre d'affaires de 5,25 milliards.

ASML a dit que la mise au point d'une nouvelle technique de fabrication pour produire de plus petites puces - utilisant de la lumière ultraviolette extrême (EUV) - se déroulait bien.

"Anticipant de nouvelles améliorations dans les performances du système au cours de l'année, nous nous préparons à des commandes (...) supplémentaires", déclare Peter Wennink, directeur général d'ASML, cité dans un communiqué.

Il y a un peu plus d'un an, ASML avait racheté Cymer, un fournisseur des sources lumineuses pour lithographie utilisées dans la fabrication de puces, pour accélérer le développement de la technologie EUV, dont la mise au point a connu nombre de retards ces dernières années. (Sara Webb, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)