LEAD 1-SAP investit dans le "cloud" et diffère ses objectifs

mardi 21 janvier 2014 10h45
 

* L'objectif d'une marge de 35% repoussé de 2015 à 2017

* Des investissements additionnels nécessaires pour répondre à la demande

* Le C.A. dans le "cloud" devrait atteindre 3,0-3,5 mds en 2017 (Actualisé avec citation, précisions et cours de Bourse)

WALLDORF, Allemagne, 21 janvier (Reuters) - L'éditeur allemand de logiciels SAP a annoncé mardi repousser à 2017 ses objectifs pour 2014, du fait d'investissements supplémentaires dans son activité de "cloud" - l'informatique dématérialisée - pour répondre à une demande en forte hausse.

L'objectif d'une marge opérationnelle de 35% sera atteint non en 2015 mais en 2017, date à laquelle le chiffre d'affaires devrait dépasser les 22 milliards d'euros, dont 3,0-3,5 milliards dans le cloud, a précisé le groupe.

A la Bourse de Francfort, l'action SAP a ouvert en baisse de 2% après cette annonce mais elle a ensuite réduit ses pertes pour ne plus céder que 0,48% à 60,36 euros vers 9h40 GMT. L'indice Dax des 30 grandes valeurs allemandes, dont SAP fait partie, progresse de 0,24% à ce stade.

L'informatique dématérialisée, qui libère les entreprises des contraintes des serveurs pour le stockage de données, créera un flux de revenus plus prévisibles, a ajouté SAP.

SAP et ses concurrents comme IBM ou Oracle investissent lourdement sur ce marché que le cabinet d'études Gartner estime actuellement à 131 milliards de dollars (97 milliards d'euros).

Le groupe allemand a acquis ces dernières années deux sociétés spécialisées dans l'informatique en ligne, Ariba et SuccessFactors, pour 7,7 milliards de dollars.

Bill McDermott, coprésident du directoire, n'a pas exclu d'autres acquisitions pour atteindre les objectifs. "Si une acquisition fait sens, nous la ferons", a-t-il dit sans autre précision.

SAP avait déjà publié des résultats préliminaires le 10 janvier en faisant état d'un ralentissement de la croissance de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre. (voir ) (Harro ten Wolde, Véronique Tison pour le service français)