20 janvier 2014 / 10:31 / dans 4 ans

LEAD 2-Deutsche Bank-Le T4 en perte, 2014 s'annonce délicate

(Actualisé avec déclaration sur le dividende, nouveau commentaire, cours)

* Les revenus du trading obligataire ont reculé de 31% au T4

* Le résultat net du T4 plombé par des charges exceptionnelles

* L‘action cède près de 5%

par Thomas Atkins

FRANCFORT, 20 janvier (Reuters) - Deutsche Bank perdait près de 5% lundi en Bourse après l‘annonce d‘une perte inattendue de 1,15 milliard d‘euros au quatrième trimestre, conséquence de la baisse des activités obligataires et d‘importants coûts juridiques et de restructuration, qui conduisent la banque à prédire que 2014 restera difficile.

Vers 13h00 GMT, le titre de la première banque allemande reculait de 4,58% à 37,54 euros à Francfort, accusant la plus forte baisse de l‘indice Euro Stoxx 50 (-0,11%) et plombant l‘indice regroupant les valeurs bancaires européennes (-0,7%).

La perte trimestrielle risque d‘aggraver les problèmes qui pèsent s ur la banque depuis un an, notamment l‘accumulation de procès et de contraintes réglementaires, et de renforcer la pression sur les dirigeants du groupe, Anshu Jain et Jürgen Fitschen, pour qu‘ils montrent qu‘elle est sur la voie du redressement.

Deutsche Bank a précisé que ses frais juridiques s‘étaient élevés à 528 millions d‘euros au quatrième trimestre, portant le coût des amendes et des accords à l‘amiable sur l‘ensemble de l‘année à 2,5 milliards d‘euros.

Les provisions passées sur ce poste comptable ont de ce fait été ramenées à 2,3 milliards d‘euros à la fin de l‘année contre un total de 4,1 milliards précédemment.

Deutsche Bank avait annoncé fin décembre qu‘elle verserait 1,4 milliard d‘euros afin de solder un litige avec la Federal Housing Finance Agency dans un dossier de titres adossés à des créances hypothécaires (MBS). (voir )

2014, UNE ANNEE ENCORE DIFFICILE

La perte surprise subie sur les trois derniers mois de 2013 fait écho au dernier trimestre de 2012, quand des coûts de restructuration avaient entraîné un résultat négatif de 2,6 milliards d‘euros sur la période et effacé la quasi-totalité du bénéfice annuel.

Sur l‘ensemble de 2013, le bénéfice imposable de la banque s‘est établi à 2,07 milliards d‘euros, contre 814 millions il y a un an. Le résultat net a été de 1,08 milliard contre 315 millions en 2012.

Dans un communiqué, Deutsche Bank a annoncé qu‘elle atteindrait ses objectifs 2015 tout en avertissant que l‘année 2014 serait difficile: “Nous nous attendons à ce que 2014 soit une année de nouveaux défis et d‘exécution rigoureuse.”

Son produit net bancaire (PNB) a chuté de 16% à 6,580 milliards d‘euros Au troisième trimestre, en partie à cause de la faiblesse de sa division banque de financement et actions, a-t-elle précisé.

Les revenus du trading obligataire ont chuté de 31%. Deutsche Bank subit comme ses pairs de piètres performances sur ce segment de marché mais elle souffre plus : chez Goldman Sachs et Citigroup, par exemple, la baisse d‘activité sur l‘obligataire a été de 11% et 15% respectivement au quatrième trimestre.

“La banque d‘investissement perd des parts de marché”, constate Shailesh Raikundlia, analyste d‘Esperito Santo à Londres. “Ils perdent du terrain face à des gens comme Barclays parce qu‘ils n‘ont pas les capitaux (nécessaires pour soutenir leurs activités).”

PAS DE DÉCISION SUR LE DIVIDENDE

Les activités obligataires, de devises et de matières premières sont particulièrement vulnérables aux changements de réglementation visant à rendre les marchés plus transparents et à limiter le risque dans les bilans des banques.

Deutsche Bank devait normalement annoncer ses résultats trimestriels le 29 janvier.

Dans une présentation aux analystes financiers, l‘établissement déclare que la vente, prévue de longue date, de sa division BHF-Bank devrait intervenir au début de 2014.

Deutsche Bank, qui vend cet actif à RHJ International , a passé dans ses comptes du quatrième trimestre 2013 une dépréciation de près de 200 millions d‘euros sur la valeur de BHF-Bank.

Le directeur financier, Stefan Krause, a précisé lundi matin qu‘aucune décision n‘avait été prise pour l‘instant concernant le dividende au titre de 2013. Il a ajouté qu‘il était trop tôt pour faire des commentaires sur le premier trimestre. (avec Jonathan Gould; Juliette Rouillon, Benoît Van Overstraeten et Marc Angrand pour le service français, édité par Nicolas Delame)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below