15 janvier 2014 / 09:36 / il y a 4 ans

Huawei a vu ses profits dopés par les smartphones en 2013

par Paul Carsten

PEKIN, 15 janvier (Reuters) - Le géant chinois des équipements télécoms Huawei Technologies a annoncé mercredi une hausse de ses bénéfices en 2013, à la faveur de son activité d'électronique grand public qui commence à se faire un nom même si le marché américain reste hors de portée.

Huawai, fondé en 1987, est devenu l'an dernier le troisième fabricant mondial de smartphones, ce qui lui a permis de compenser un ralentissement des dépenses d'investissements dans les équipements de télécommunications.

L'électronique grand public a représenté en 2013 23% du chiffre d'affaires total du groupe qui a atteint entre 238 et 240 milliards de yuans (29 milliards d'euros), a annoncé la directrice financière Cathy Meng lors d'une conférence de presse.

Les ventes affichent ainsi une croissance de quelque 8% alors que le groupe s'est fixé pour objectif de les augmenter de 10% par an sur les cinq années 2013-2017.

Le bénéfice d'exploitation non audité a progressé à 28,6-29,4 milliards de yuans, en hausse de 43,3% par rapport au résultat définitif de 19,96 milliards en 2012.

Les résultats audités seront publiés en mars ou avril, y compris le résultat net qui ne devrait guère différer du bénéfice d'exploitation.

Au quatrième trimestre, Huawei a pris 5,1% du marché mondial des smartphones, se classant ainsi en troisième position mais loin derrière Samsung Electronics et Apple qui contrôlent respectivement 35,2% et 13,4% du marché, selon Strategy Analytics.

CROISSANCE DE 4% DANS LES ÉQUIPEMENTS TÉLÉCOMS

Huawei ambitionne d'affronter Samsung et Apple sur le marché américain mais il n'y est pour le moment connu que pour les accusations d'espionnage qui ont été portées contre lui, et son nom est de surcroît imprononçable pour l'Américain moyen. Le fabricant de Shenzhen a tenté de remédier à ce déficit de notoriété en occupant un stand de premier choix au récent Salon de l'électronique de Las Vegas.

Il est en revanche présent en Europe et surtout en Chine, marché qui a représenté la moitié de la croissance de 13,2% de sa division d'électronique grand public l'an dernier.

Huawei a précisé avoir livré 52 millions de smartphones en 2013.

Dans les équipements de télécommunications, où le groupe est numéro deux mondial derrière le suédois Ericsson, la croissance du chiffre d'affaires est restée limitée à 4,1% selon les calculs de Reuters, en dépit de contrats pour la construction de réseaux 4G.

"Le déploiement de réseaux 4G a pris du retard en Chine, il y aura donc des facturations qui n'arriveront qu'au premier semestre 2014", relativise Huang Leping, analyste chez Nomura à Hong Kong.

Le groupe a aussi pâti de son exclusion des marchés américain et australien des équipements télécoms à cause de ses liens supposés avec le gouvernement chinois - des allégations sur fond d'espionnage qu'il dément vigoureusement mais qui lui valent également d'être placé sous surveillance au Royaume-Uni.

Les équipements télécoms, où la politique de prix agressive de Huawei a écarté des rivaux tels que Cisco ou Alcatel-Lucent, représentent environ 70% du chiffre d'affaires du groupe.

Le troisième segment d'activité, celui des entreprises et administrations, ne représente que 7% du chiffre d'affaires et a enregistré en 2013 un résultat déficitaire, a indiqué Cathy Meng. (Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below