LEAD 1-EasyJet voit son bénéfice bondir contrairement à Ryanair

mardi 19 novembre 2013 11h11
 

(Actualisé avec des précisions, cours de Bourse)

LONDRES, 19 novembre (Reuters) - EasyJet creuse l'écart avec son concurrent en difficulté Ryanair, après avoir annoncé mardi une hausse de 51% de son bénéfice annuel et son intention de verser un dividende spécial à ses actionnaires, autant d'éléments qui entrainent une forte hausse de son action en Bourse de Londres.

La compagnie aérienne à bas tarifs a dégagé un bénéfice imposable de 478 millions de livres sur l'exercice annuel clos en septembre avec un chiffre d'affaires en hausse de 10,5% à 4,26 milliards de livres.

EasyJet avait dit le mois dernier qu'il tablait sur un bénéfice imposable annuel de 470 à 480 millions de livres au lieu de 450 à 480 millions précédemment anticipés.

Le groupe a également fait part de son intention de distribuer 175 millions de livres (209 millions d'euros) aux actionnaires par le biais d'un dividende spécial. Pour Carolyn McCall, directrice générale de la compagnie, le versement de ce dividende "est la preuve de notre confiance dans les perspectives futures de l'entreprise".

Cet optimisme tranche avec les difficultés rencontrées par son rival Ryanair qui, en début de mois, a revu à la baisse son objectif de bénéfice annuel pour la deuxième fois en deux mois et a reconnu devoir améliorer son service client. (Voir )

La hausse des prix du kérosène et des consommateurs déprimés ont poussé certaines compagnies concurrentes plus petites vers la sortie, tandis que de grands groupes comme IAG et Air France-KLM ont supprimé des destinations, une opportunité dont se sont saisi les compagnies à bas tarifs.

Au cours des trois dernières années, Easyjet a ajouté des vols vers des destinations où ses concurrents en avaient supprimés et a multiplié les dessertes entre centres d'affaires importants.

La compagnie a également introduit une tarification flexible permettant à ses clients de modifier leur vol jusqu'à deux heures avant l'heure de départ et a développé un système de places réservées pour tenter d'attirer la clientèle d'hommes d'affaires.   Suite...