15 novembre 2013 / 13:37 / il y a 4 ans

LEAD 1-IAG relève son objectif de bénéfice 2015

* Objectif de REX 2015 relevé de E1,6 md à E1,8 md

* Confiance sur le marché transatlantique et la restructuration d'Iberia

* L'objectif d'économies revu en hausse

* L'action perd 1,5% sur des prises de bénéfice (actualisé avec précisions, déclarations du directeur financier, cours)

par Rhys Jones

LONDRES, 15 novembre (Reuters) - International Airlines Group (IAG), la maison mère de British Airways et Iberia, a revu vendredi à la hausse son objectif de bénéfice d'exploitation pour 2015, en affichant sa confiance dans le potentiel de développement du marché transatlantique et dans le redressement de sa filiale espagnole.

IAG prévoit désormais un bénéfice opérationnel de 1,8 milliard d'euros en 2015, soit 200 millions de plus qu'auparavant. Le groupe explique cette révision par l'intégration de la compagnie à bas coûts Vueling, dont il a pris le contrôle cette année, l'amélioration des marges de British Airways et le redressement d'Iberia.

Les analystes financiers prévoient pour leur part un bénéfice d'exploitation 2015 de 1,63 milliard d'euros selon les données Thomson Reuters.

L'optimisme affiché par IAG tranche avec l'attitude d'autres compagnies comme Lufthansa et Air France-KLM qui suppriment des emplois et abaissent leurs prévisions de croissance face à la hausse des coûts et à la faiblesse de la demande. et

Numéro trois européen du secteur par la capitalisation boursière, IAG bénéficie du fait que British Airways a entamé sa restructuration avant ses grandes concurrentes et de la solidité de ses activités transatlantiques qui résistent mieux que le reste des liaisons.

La semaine dernière, le groupe avait fait état d'un doublement de son bénéfice semestriel et d'une hausse de 8,9% de son trafic passagers en octobre.

IBERIA VA MIEUX, BA RELÈVE SON OBJECTIF

Vendredi, il a expliqué prévoir une diminution de 650 millions d'euros de ses coûts d'ici 2015 grâce, entre autres, à la mise en service d'avions moins gourmands en carburant, à l'externalisation de certaines fonctions administratives et à la renégociation des contrats des personnels au sol dans sept aéroports européens.

Cet objectif d'économies a été relevé de 16% par rapport à celui évoqué à la même époque l'an dernier.

Iberia, dont toutes les activités étaient déficitaires, y compris les vols long-courriers, avant sa fusion dans IAG en 2011, doit supprimer plus de 3.100 emplois d'ici 2015, baisser les salaires de 15% et réduire ses capacités de 14% dans le cadre du plan de restructuration défini par le groupe.

La compagnie espagnole devrait afficher cette année son premier bénéfice annuel depuis 2010. Elle a déjà supprimé 1.737 postes.

"Iberia est en passe d'enregistrer les améliorations attendues", a déclaré le directeur financier Enrique Dupuy. "Nous croyons à l'avenir d'Iberia mais d'importants efforts de restructuration seront nécessaires pour réussir."

De son côté, British Airways continue d'afficher des performances solides et devrait enregistrer en 2015 un bénéfice d'exploitation de 1,3 milliard de livres (1,55 milliard d'euros), une prévision relevée de 200 millions.

Le groupe se dirige vers un modèle économique qui permettrait d'assurer une croissance de 2% à 3%, hors Vueling, au-delà de 2015, a précisé son directeur général Willie Walsh.

A la Bourse de Londres, l'action IAG, qui a doublé de valeur depuis le début de l'année, reculait de 1,74% en début d'après-midi alors que l'indice européen du transport était pratiquement stable. (Constance de Cambiaire et Marc Angrand pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below