Alitalia-Air France ne souscrira pas à l'augmentation de capital

jeudi 14 novembre 2013 11h52
 

PARIS, 14 novembre (Reuters) - Air France-KLM a annoncé jeudi qu'il ne souscrirait pas à l'augmentation de capital d'Alitalia, dont il est le premier actionnaire, jugeant insuffisantes les mesures de restructuration financières de la compagnie italienne.

"Air France-KLM ne souscrira pas à l'augmentation de capital", écrit le groupe dans un communiqué.

Le groupe franco-néerlandais, dont la participation devrait en principe être diluée de 25% à environ 7% à l'issue de l'augmentation de capital, estime cependant que le volet industriel du plan présenté mercredi par le conseil d'administration d'Alitalia va dans la bonne direction.

Air France-KLM précise qu'il prévoit néanmoins de convertir ses obligations convertibles à l'issue de l'augmentation de capital pour confirmer son soutien à Alitalia.

"Cette opération permettra d'améliorer les fonds propres d'Alitalia tout en conservant des liens étroits au travers de la participation d'Air France-KLM au capital d'Alitalia", explique le groupe.

Une source proche du dossier avait déclaré mardi à Reuters qu'une participation d'Air France-KLM à l'augmentation de capital d'Alitalia était hautement improbable en raison de l'absence de mesures pour réduire la dette de la compagnie aérienne italienne. (Voir )

Les actionnaires d'Alitalia ont approuvé à la mi-octobre le principe d'une augmentation de capital d'un montant maximal de 300 millions d'euros pour permettre à Alitalia de poursuivre son activité. (Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)