Enel confiant sur la réduction de sa dette

jeudi 7 novembre 2013 20h40
 

MILAN, 7 novembre (Reuters) - Enel, la compagnie d'électricité la plus endettée en Europe, a dit jeudi avoir bon espoir de dépasser ses objectifs de réduction de la dette grâce à son programme de cessions d'actifs.

Le groupe italien a déjà réalisé pour 1,4 milliard d'euros de cessions d'actifs, grâce notamment à la vente de ses parts dans la compagnie russe SeverEnergia, et compte parvenir à un montant total de six milliards d'euros d'ici la fin 2014, a déclaré son directeur financier Luigi Ferraris lors d'une conférence téléphonique après la publication de ses résultats.

Il a précisé que le groupe espérait dégager une plus-value d'environ un milliard d'euros sur la cession de SeverEnergia à Rosneft, opération qui avait été annoncée en septembre et qui devrait être finalisée avant la fin 2013.

Les cessions d'actifs et l'émission cette année d'obligations hybrides devraient permettre au groupe de faire mieux cette année que son objectif d'un endettement de 42 milliards d'euros, indique l'administrateur délégué Fulvio Conti dans le communiqué de résultats.

Enel, la deuxième compagnie d'électricité d'Europe en termes de capacités installées, vise aussi des réductions de coûts d'environ quatre milliards d'euros d'ici 2017 pour réduire son endettement.

Sur les neuf premiers mois de l'année, la compagnie nationale italienne a vu son résultat d'exploitation baisser de 4,3% à 12,187 milliards d'euros.

Enel, dont Standard & Poor's avait abaissé la note de crédit à BBB en juillet, a confirmé ses prévisions résultats pour l'ensemble de l'exercice. (Stephen Jewkes, Véronique Tison pour le service français)