LEAD 1-Bureau Veritas-T3 et perspectives plombent l'action

jeudi 7 novembre 2013 10h11
 

* Croissance organique de 3,3% au T3

* Pas de rebond de la croissance avant 2014

* L'action perd plus de 4% (Actualisé avec commentaire)

PARIS, 7 novembre (Reuters) - Bureau Veritas est lourdement sanctionné jeudi matin à la Bourse de Paris, le spécialiste des services d'évaluation de conformité et de certification ayant fait état la veille d'une activité trimestrielle inférieure aux attentes et indiqué ne pas attendre d'amélioration avant l'an prochain.

A 10h03, l'action cède 4,31% à 21,55 euros, accusant ainsi l'une des plus fortes baisses de l'indice SBF 120, stable au même instant.

En données publiées, le chiffre d'affaires de Bureau Veritas a reculé de 3,0% au troisième trimestre, pénalisé par des taux de change défavorables.

La croissance organique est ressortie, elle, à 3,3%, soutenue par les divisions Construction (+10,4%), Industrie (+8,7%), Biens de consommation (+7,2%) et Inspection & Vérification en Service (+7,1%).

Société générale souligne dans une note une croissance organique inférieure aux attentes.

Le broker indique également que le management du groupe a indiqué lors d'une conférence téléphonique ne pas attendre de rebond de la croissance organique au quatrième trimestre, tabler sur une marge d'Ebita ajusté 2013 de 16,5% contre 16,7% précédemment, prévoir un retour progressif à une croissance organique plus soutenue en 2014 sans toutefois être certain qu'elle revienne dans la fourchette +6% à +8%.

"Nos prévisions de bénéfice net par action 2013 à 2015 sont abaissées d'environ 5%, prenant en compte notamment des niveaux de croissance organique moins soutenus en 2013 et 2014 (+3,9% et +5,1% contre +4,8% et +6,4%) et des impacts devises plus négatifs qu'anticipé sur ces deux exercices", écrit le broker.

Depuis le début de l'année, la capitalisation boursière de Bureau Veritas est pratiquement inchangée (+1,8%), à 9,5 milliards d'euros, contre un gain de 19% pour le SBF 120. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)