November 7, 2013 / 8:59 AM / 4 years ago

LEAD 1-CGG abaisse sa prévision de croissance, l'action chute

3 MINUTES DE LECTURE

* Chiffres d'affaires en hausse de 6% au T3, Ebit de $73,2 mlns

* Des chiffres inférieurs aux attentes - analystes

* CA 2013 attendu en hausse de 15%-17%, marge d'Ebit entre 12%-13%

* L'action chute de 7% (Actualisé avec commentaire et réaction en Bourse)

PARIS, 7 novembre (Reuters) - CGG a abaissé jeudi sa prévision de croissance annuelle afin de tenir compte de la dégradation des conditions de marché et publié des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, ce qui plombe l'action en Bourse.

Le spécialiste français des services et équipements géophysiques pour l'industrie pétrolière s'attend à une progression de ses ventes comprises entre 15% et 17%, au lieu des 25% prévus en août, et à une marge d'Ebit comprise entre 12% et 13%.

"Après un solide premier semestre au-delà de nos attentes, le second semestre s'avère aujourd'hui plus difficile avec notamment une faiblesse temporaire des ventes d'équipements sismiques et des conditions de marché plus tendues en acquisition marine", observe dans un communiqué le directeur général, Jean-Georges Malcor.

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires a limité sa progression à 6%, à 908 millions de dollars (671 millions d'euros) et l'Ebit est ressorti à 73,2 millions, soit une marge de 8,1% après impact de l'acquisition de la division Géoscience du néerlandais Fugro (+10,4% hors impact).

Ces chiffres sont toutefois moins bons que ceux attendus par les analystes, Gilbert Dupont évoquant dans une note un consensus de 1.022 millions de dollars pour le chiffre d'affaires et de 92,5 millions pour l'Ebit.

"Le consensus avait pourtant déjà pris un compte un trimestre qui serait faible mais les analystes vont encore devoir réviser à la baisse leurs estimations pour la suite", commente un vendeur actions en poste à Paris.

"Nos estimations, revues en baisse en octobre dernier, apparaissent encore trop optimistes au regard des indications fournies par la société, ce qui devrait occasionner de nouvelles révisions en baisse du consensus", confirme de son côté Gilbert Dupont.

La société de Bourse a abaissé sa recommandation d'"acheter" à "accumuler" sur la valeur compte tenu d'une actualité "assurément moins favorable" avec des tensions sur les prix plus fortes en marine au quatrième trimestre ou des décalages dans les attributions de contrats.

La réaction est d'ailleurs vive à la Bourse de Paris, où l'action chute de 7,88% à 15,715 euros à 9h40 dans des volumes représentant déjà 90% de ceux réalisés en moyenne sur une séance complète au cours des trois derniers mois. La valeur accuse ainsi la plus forte baisse de l'indice SBF 120, stable au même instant. Le titre a perdu plus de 30% de sa valeur depuis le début de l'année, ramenant sa capitalisation boursière à moins de 2,8 milliards d'euros.

* Le communiqué :

link.reuters.com/wah54v (Alexandre Boksenbaum-Granier et Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below