Adecco-Bénéfice meilleur que prévu au T3

mercredi 6 novembre 2013 08h14
 

ZURICH, 6 novembre (Reuters) - Adecco a fait état mercredi d'une hausse plus marquée que prévu de son bénéfice net trimestriel et le numéro un mondial du travail temporaire a également déclaré qu'il y avait un frémissement des embauches en Europe, qui vient tout juste de sortir de la récession.

Le secteur du travail temporaire est généralement considéré comme un baromètre de la conjoncture parce que les entreprises ont tendance à faire appel à des travailleurs intérimaires au début d'une reprise de l'activité.

"Avec la plupart des pays européens qui sont sortis de la récession, nous anticipons une hausse de la demande pour de la main d'oeuvre flexible", déclare Patrick de Maeseneire, directeur général d'Adecco, cité dans un communiqué.

"Sur le troisième trimestre 2013, nous avons renoué avec la croissance dans beaucoup de pays en Europe et la reprise en Allemagne, en Espagne et en Italie est particulièrement encourageante."

Ces commentaires vont dans le même sens que ceux tenus récemment par Randstad et Manpower, principaux concurrents d'Adecco, qui ont également noté une amélioration des tendances à l'embauche en Europe.

Le groupe suisse a dégagé sur les trois mois à fin septembre un bénéfice net en hausse de 61%, à 191 millions, les réductions de coûts continuant à porter leurs fruits. Les analystes financiers avaient anticipé en moyenne 137 millions, selon un consensus Reuters.

Le chiffre d'affaires d'Adecco a reculé de 5%, à 5,033 milliards d'euros, en raison notamment de variations de taux de change. Le consensus Reuters en la matière était de 5,042 milliards.

Ajusté des effets de change, le chiffre d'affaires est resté stable, ce qui signifie que le groupe a mis un termé à une serie de cinq trimestres consécutifs de recul de ses ventes à taux de change constants.

Adecco, qui a précisé avoir enregistré une croissance sur le seul mois d'octobre, a confirmé son objectif d'une marge opérationnelle supérieure à 5,5% d'ici 2015. (Caroline Copley, Benoît Van Overstraeten pour le service français)