Arkema affecté par la conjoncture et les changes au T3

jeudi 7 novembre 2013 08h51
 

PARIS, 7 novembre (Reuters) - Arkema a annoncé jeudi un recul de ses résultats au troisième trimestre, pénalisés par des effets de change négatifs et un environnement économique difficile, notamment en Europe, qui a surtout pesé sur son pôle matériaux haute performance.

Dans ce contexte, le groupe de chimie prévoit de dégager sur l'exercice un Ebitda de l'ordre de 920 millions d'euros (contre 996 millions en 2012), inférieur au consensus médian Thomson Reuters I/B/E/S (941 millions).

Début août, Arkema avait confirmé ses perspectives financières à horizon 2016 mais avait averti qu'il ne s'attendait pas à dégager en 2013 un Ebitda aussi élevé que l'année précédente.

Pour la période de juin à septembre, l'Ebitda a reculé de 12,4% à 233 millions d'euros (consensus 248,3 millions) et son bénéfice net part du groupe de 44% à 65 millions d'euros (consensus de 110,4 millions).

Le chiffre d'affaires a reculé de 6,9% à 1.495 millions d'euros (consensus 1.565 millions), la baisse étant limitée par le pôle coating solutions (résines acryliques), en croissance de 3,1%.

La baisse sensible du dollar et du yen face à l'euro s'est traduite par un impact négatif de 3,4% sur le chiffre d'affaires du groupe.

Le chiffre d'affaires du pôle matériaux haute performance (plastiques techniques), impacté par le décalage de certains projets dans le pétrole et le gaz, a diminué de 17,7% tandis que les activités spécialités industrielles ont accusé un repli de 7,1%.

"Les conditions de marché semblent (...) stabilisées et pourraient être un point de rebond progressif en Europe l'an prochain", estime toutefois dans un communiqué le PDG Thierry Le Hénaff.

L'action Arkema a progressé de 2,55% depuis le début de l'année pour une capitalisation boursière de cinq milliards d'euros, alors que l'indice sectoriel européen a gagné 9,5%.   Suite...