LEAD 1-RBS crée une "bad bank" pour cantonner ses actifs risqués

vendredi 1 novembre 2013 11h04
 

* £38 mds de créances douteuses parquées

* £10-11 mds de capital libéré

* Londres et la Banque d'Angleterre approuvent le plan

* L'action RBS en nette baisse (Actualisé avec des précisions, commentaires, cours de Bourse)

par Matt Scuffham et William James

LONDRES, 1er novembre (Reuters) - Royal Bank of Scotland créera en interne une structure de défaisance ("bad bank") regroupant 38 milliards de livres (45 milliards d'euros) d'actifs les plus risqués, mesure destinée à détendre ses relations avec Londres et à accélérer sa reprivatisation.

"Je pense que ça rendra plus facile de vendre la banque et de récupérer notre argent", a déclaré le ministre des Finances George Osborne à la BBC, ajoutant que la reprivatisation de la banque n'interviendrait sans doute pas avant les élections prévues en 2015.

La structure, opérationnelle en 2014, sera baptisée Capital Resolution Division. Londres, qui détient 81% de RBS et qui s'est abstenu de réclamer un démantèlement de l'établissement, veut que celui-ci prête davantage aux PME et estime que la nouvelle structure pourra y contribuer.

"Suivant cette nouvelle initiative, RBS règlera définitivement les problèmes du passé en séparant le bon grain de l'ivraie et en plaçant les créances douteuses dans une 'bad bank'", a dit George Osborne.   Suite...