Glencore-Production du cuivre supérieure aux attentes

jeudi 31 octobre 2013 12h56
 

LONDRES, 31 octobre (Reuters) - Glencore Xstrata a fait mieux que prévu en ce qui concerne sa production de cuivre, qui a augmenté de plus d'un tiers au troisième trimestre, avec une activité de négoce conforme aux attentes grâce à son activité dans les métaux.

La production de cuivre et de charbon contribue pour plus des deux tiers au bénéfice de l'activité industrielle de Glencore et la production dans les deux cas a progressé sur le trimestre et sur les neuf mois à fin septembre. Cette hausse compense la faiblesse de la production de nickel et de zinc liée à la fermeture des mines vieillissantes et à faible rentabilité.

Glencore, la plus exposée au cuivre parmi les groupes miniers diversifiés dans le monde, a annoncé que le cuivre contenu dans les concentrés avait augmenté à 412.900 tonnes au cours du trimestre. La production en Afrique a augmenté à elle seule de 30%.

Ayant hérité d'une forte position dans le cuivre avec l'acquisition du groupe minier Xstrata cette année, Glencore a également tiré profit de la modernisation de la mine d'Antapaccay au Pérou et de l'amélioration de la performance de sa mine de Collahuasi au Chili, détenue en commun avec son concurrent Anglo American.

"Le cuivre, le charbon et le pétrole ont bénéficié d'une croissance plus forte que prévu des projets et l'objectif 2013/14 paraît tout à fait atteignable", estiment les analystes de Credit Suisse dans une note, ajoutant que la production moyenne est supérieure de 2% à 3% à leurs estimations.

L'action Glencore recule de 0,88% à Londres alors que l'indice européen des ressources de base perd 0,3%.

La production totale de charbon a augmenté de 9% au troisième trimestre sur l'an dernier, alors que la production de zinc, une autre source importante de revenu, a baissé de 12% à 332.200 tonnes, avec la fermeture de deux mines au Canada.

La production de Nickel, également affectée par la fermeture de mines peu rentables, a diminué de 6%.

Glencore a donné peu de détails sur les performances de sa branche de négoce, qui ne représente plus qu'un cinquième du bénéfice depuis la fusion avec Xstrata, mais a dit que la rentabilité y était "globalement conforme aux attentes".

"Les métaux et l'énergie ont été les plus performants mais nous constatons aussi une amélioration de la performance dans l'agriculture", a précisé le groupe. (Clara Ferreira-Marques, Juliette Rouillon pour le service français, édité par)