30 octobre 2013 / 23:30 / dans 4 ans

Visa-Le bénéfice baisse, la consommation reste faible

31 octobre (Reuters) - Visa, le numéro un mondial des cartes de crédit et de débit, a annoncé mercredi une baisse de 28% de son bénéfice trimestriel, conséquence d‘une hausse de ses provisions fiscales, et s‘est montré prudent sur ses perspectives dans un contexte toujours peu porteur pour la consommation aux Etats-Unis.

Le titre du groupe perdait 3,1% dans les transactions hors séance à 197,50 dollars tandis que celui de son principal concurrent, MasterCard, abandonnait 1% avant ses résultats, attendus jeudi.

Visa a expliqué prévoir pour l‘exercice entamé le 1er octobre une croissance du chiffre d‘affaires à dollar constant située dans le bas d‘une fourchette à deux chiffres et un impact des changes négatif de deux points de pourcentage sur l‘ensemble de l‘année. Ces prévisions ont été revues en légère baisse depuis juin, a-t-il ajouté.

Le groupe maintient sa prévision d‘une croissance du bénéfice par action située entre 15% et 20% en dépit de la lenteur de la reprise économique mondiale et de l‘impact de l‘appréciation du dollar.

Visa a aussi autorisé un programme de rachats d‘actions de cinq milliards de dollars et s‘est dit confiant dans l‘issue de la procédure d‘appel en cours contre une décision de justice limitant les commissions que les banques peuvent facturer aux commerçants pour l‘utilisation des cartes de débit.

Une annulation en appel de cette décision serait favorable aux émetteurs de cartes de paiement.

Comme MasterCard, Visa est confronté au ralentissement de la croissance aux Etats-Unis, son principal marché.

En septembre, les paiements effectués avec des cartes du groupe sur le marché américain n‘ont ainsi représenté que 8% des volumes globaux, contre 11% en août.

Sur le trimestre à fin septembre, le bénéfice net attribuable aux actionnaires de Visa a reculé à 1,19 milliard de dollars, soit 1,85 dollar par action A, contre 1,66 milliard (2,47 dollars/action) un an auparavant.

Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 1,85 dollar selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Pénalisé par la vigueur du dollar, le chiffre d‘affaires opérationnel n‘a augmenté que de 9% à 2,97 milliards de dollars, alors que le consensus le donnait à 3,02 milliards.

Les résultats incluent une provision de 574 millions de dollars au titre de l‘impôt sur les sociétés.

Les volumes de paiements globaux ont progressé de 13% à 1.100 milliards de dollars.

Tanya Agrawal; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below